La santé souffrira particulièrement du départ à la retraite des baby-boomers

mardi, 17.09.2019

Une étude de Credit Suisse concernant l'impact de la démographie sur l'emploi met en évidence que la pénurie de personnes actives n’y peut guère être compensée par l’automatisation.

Christian Affolter

Le refus du secteur de la santé d’exploiter tout le potentiel des technologies déjà à disposition risque de générer des pénuries menaçant la qualité des soins. L’étude que Credit Suisse a publiée mardi ne tire certes pas la sonnette d’alarme de cette manière. Mais les données qu’elle présente...






 
 

AGEFI




...