Une commission veut donner plus de muscles à Monsieur Cybersécurité

mardi, 21.08.2018

La commission de la politique de sécurité du National réclame des mesures sans attendre pour renforcer le pouvoir de Monsieur Cybersécurité.

La commission regrette qu'il ne soit pas prévu de doter la direction du nouveau centre de compétence du pouvoir de donner des instructions. (keystone)

Le Conseil fédéral précisera en fin d'année ses intentions en matière de cybercriminalité. Un poste de Monsieur ou une Madame Cyber devrait être créé. La commission de la politique de sécurité du National veut lui donner plus de muscles et réclame des mesures sans attendre. Elle a présenté ses doléances au gouvernement dans une lettre.

Le gouvernement a pris début juillet ses premières décisions concernant le centre de compétence, réclamé par le Parlement. Celui-ci sera rattaché au Département fédéral des finances (DFF).

Outre la coordination des tâches au sein de l'administration fédérale, il favorisera la prévention et sera l'interlocuteur principal pour répondre aux demandes des milieux économiques et des cantons. Il sera dirigé par un Monsieur ou une Madame Cyber.

Le DFF doit encore éclaircir avec les départements les recoupements, les délimitations et le partage des responsabilités. Dans un communiqué, la commission dit saluer les annonces faites par le gouvernement. Elle regrette toutefois qu'il ne soit pas prévu de doter la direction du nouveau centre de compétence du pouvoir de donner des instructions.

Elle déplore en outre qu'aucune mesure immédiate n'ait été prise et que le Conseil fédéral n'ait pas débloqué de ressources financières et humaines. La Suisse ne peut pas se permettre de remettre ces travaux à plus tard, fait-elle valoir. Il faut immédiatement développer la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI. (ats)






 
 

AGEFI



...