Pyongyang n'a pas renoncé à ses missiles

samedi, 04.08.2018

Un rapport réalisé par des experts indépendants confirme que la Corée du Nord n'a pas stoppé ses programmes nucléaires et balistiques.

La Corée du Nord viole ainsi les sanctions que lui ont imposées les Nations unies, souligne ce rapport. (Keystone)

Le secrétaire d'Etat américain a appelé samedi la communauté internationale à "maintenir la pression diplomatique et économique" sur la Corée du Nord. Parallèlement, un rapport confidentiel révèle que Pyongyang n'a pas stoppé ses programmes nucléaires et balistiques.

La Corée du Nord viole ainsi les sanctions que lui ont imposées les Nations unies, souligne ce rapport réalisé par des experts indépendants. Pyongyang essaie de vendre des armes à un éventail de pays africains et du Moyen-Orient, dont le Yémen, peut-on lire dans le document qui s'appuie sur une enquête de six mois visant à vérifier l'application par la Corée du Nord des sanctions imposées par les Nations unies.

Le rapport a été remis vendredi soir au comité de sanctions de l'ONU contre la Corée du Nord.

Importance de la dénucléarisation

Mike Pompeo est chargé côté américain des négociations pour la mise en œuvre des engagements pris par Donald Trump et Kim Jong-un leur de leur sommet sans précédent, le 12 juin. Le dirigeant nord-coréen a notamment promis une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", mais sans calendrier ni modalités à ce stade.

"J'ai insisté sur l'importance de maintenir la pression diplomatique et économique sur la Corée du Nord, afin d'arriver à une dénucléarisation définitive et totalement vérifiée à laquelle la Corée du Nord s'est engagée", a déclaré Mike Pompeo lors d'une conférence de presse en marge d'un forum de pays asiatiques à Singapour.

"Il est clair que nos partenaires et alliés au sein de l'Asean savent combien la dénucléarisation de la Corée du Nord est importante pour leur propre sécurité", a ajouté Mike Pompeo. C'est pourquoi "je leur ai recommandé d'appliquer strictement toutes les sanctions, y compris la cessation totale de transferts illégaux de pétrole entre navires" à destination la Corée du Nord, a-t-il encore dit. (ats)






 
 

AGEFI




...