Un livre collectif pour sortie de crise

mardi, 06.10.2020

Xavier Comtesse

Xavier Comtesse

Des chambres de commerce romandes soutiennent une initiative innovante: faire réfléchir ensemble des entreprises et des institutions de recherche et de formation sur les enjeux de la transformation digitale.

De ces réflexions, un livre est produit chaque année. Tourné vers le monde économique, cet ouvrage ("Innovation & Résilience", ouvrage collectif, Georg Éditeur, 2020) représente un travail collectif important. Cette année, il s’agissait évidemment d’examiner comment le digital pouvait proposer des pistes de sortie de crise.

Posons deux questions à Florian Németi, Président des Chambres latines de commerce, à l’origine de ce travail exemplaire.

C’est le 7e livre initié par la CNCI et dédié à l’entrepreneuriat, pourquoi une telle série de livre?

Cela peut paraître singulier, c’est vrai. Il ne s’agit pas d’une diversification vers le monde de l’édition, nous n’avons évidemment pas cette vocation ! En revanche, lorsqu’un sujet économique nous paraît essentiel pour l’avenir des entreprises – c’est le cas de la transformation numérique – il convient de l’approfondir et d’aller au-delà d’un traitement par l’événementiel ou par des articles.

Ces moyens de diffusion jouent bien leur rôle certes, mais de manière plutôt éphémère et superficielle. L’approfondissement dont on parle ici est précisément le rôle des livres consacrés à la transformation digitale, rédigé par des entrepreneurs pour des entrepreneurs.

Cette série nous a permis de thématiser sur 7 ans les briques principales de la mutation digitale.

Lorsque nous avons lancé notre programme de sensibilisation à la transformation digitale en 2013, le défi était multiple: restituer de façon simple une matière nouvelle, dense et complexe; capter l’attention des entrepreneurs, déjà confrontés à une masse considérable d’informations en tous genres sur Internet; enfin, trouver un support de communication capable de rendre homogène et bien construit le récit foisonnant et les expériences en cours des pionniers du digital qui se lançaient dans ce programme avec nous!

C’est ainsi que le livre s’est imposé à nous, non pas à la place du témoignage oral ou du rédactionnel d’articles, ni de vidéos, mais en proposant une sorte de superstructure à tout cela.

Plus généralement, rédiger une série de livres collectifs, revient un peu à poser les fondements d’un écosystème régional, en l’occurrence romand même s’il reste encore à petite échelle, axé sur des initiatives numériques industrielles pionnières.

Quelques mots sur le livre de cette année

Son originalité première réside dans la diversité d’expériences et d’horizons des 56 auteurs qui l’ont co-rédigé. Sa thématique axée sur la résilience est bien sûr d’actualité. Mais notre propos consiste davantage à montrer en quoi le digital, en tant que gisement de réinvention permanente de l’entreprise, est source de résilience plutôt qu’à traiter de la résilience comme une construction de management.

De plus, un des enseignements forts de ce livre est que le digital est un puissant moteur de repositionnement de la chaîne de valeur des entreprises. Ce concept, imaginé par Michael Porter à Harvard à la fin des années 80, est ainsi revu de manière très pratique et concrète à l’aune des nouveaux outils numériques, dans toutes les dimensions de création de valeur de l’entreprise. Car, au final, à quoi sert la résilience de l’organisation, si elle n’est pas guidée par le souci de renouveler sa proposition de valeur ?

Manufacture Thinking






 
 

AGEFI



...