Un ancien gestionnaire du Credit Suisse écope de 5 ans de prison

vendredi, 09.02.2018

Un ex-gestionnaire de 54 ans du Credit Suisse (CS) a été condamné vendredi par le Tribunal correctionnel de Genève à 5 ans de prison pour avoir détourné plus de 140 millions de francs des comptes de ses clients.

Au total, le prévenu s'est mis dans la poche environ 30 millions de francs.(keystone)

Les juges ont reconnu cette ancienne star du trading coupable d'escroquerie par métier, de gestion déloyale simple et aggravée et de faux dans les titres. Ils ont finalement condamné le prévenu à la peine qu'avait réclamée le premier procureur Yves Bertossa dans son réquisitoire prononcé la semaine dernière.

Le tribunal a souligné dans son jugement la faute lourde commise par le prévenu, qui a agi de façon criminelle pendant près de 8 ans et causé des dommages très importants. L'accusé a été motivé essentiellement par l'appât du gain. Il a mis au point un système extrêmement efficace qui lui a rapporté des millions de francs.

Oligarque géorgien escroqué

L'ancien Premier ministre géorgien Bidzina Ivanishvili est la principale victime des malversations et des machinations commises par le prévenu. L'accusé puisait dans les comptes de l'oligarque pour alimenter les comptes de certains de ses riches clients russes, afin de leur masquer les pertes qu'ils subissaient.

L'ex-gestionnaire menait également des opérations et des transactions avec l'argent du milliardaire géorgien sans l'en avertir. Il touchait ainsi de juteuses commissions occultes à l'insu de son client du CS. Au total, le prévenu s'est mis dans la poche environ 30 millions de francs.

Le Tribunal correctionnel n'a pas condamné le prévenu à une interdiction d'exercer dans le domaine bancaire. Il a en revanche prononcé la saisie de ses biens immobiliers et mobiliers pour un montant de l'ordre de 22 millions de francs. Il a aussi reconnu un dommage pour le Credit Suisse d'environ 130 millions de francs.

La banque va récupérer une partie de cette somme sur les comptes qui ont été crédités frauduleusement par le gestionnaire indélicat. Elle redistribuera ensuite l'argent à ses légitimes propriétaires. Le Tribunal correctionnel a rejeté les prétentions civiles des personnes qui avaient bénéficié des détournements de l'accusé.

Le gestionnaire de fortune se trouve déjà depuis deux ans en prison. Il a effectué 154 jours de détention préventive et se trouve actuellement derrière les barreaux en exécution anticipée de peine. En principe, le prévenu pourra bénéficier d'une libération conditionnelle en avril 2019, a déclaré son avocat Simon Ntah.(ats)






 
 

AGEFI


 

 



...