U-blox poursuit son chemin de croix et sabre une nouvelle fois le dividende

vendredi, 13.03.2020

U-blox, qui a vu son bénéfice net fondre de deux tiers, va procéder à un nouveau coup de rabot sur la rémunération de ses actionnaires au titre de 2019.

Les ventes se sont contractées de 2,1% à 385,1 millions de francs.(Keystone)

Le producteur de puces de géolocalisation et de communication sans fil U-blox a connu un nouvel exercice difficile. Le groupe de Thalwil, qui a vu son bénéfice net fondre de deux tiers, va procéder à un nouveau coup de rabot sur la rémunération de ses actionnaires au titre de 2019.

Les ventes se sont contractées de 2,1% à 385,1 millions de francs, malgré une poussée de 5% dans la région Asie-Pacifique, portée par les secteurs de l'industrie et de l'automobile. Le chiffre d'affaires a décliné de 6% à moins de 120 millions dans les zones Amériques et Emea (Europe, Moyen-Orient, Afrique), indique l'entreprise vendredi dans un communiqué.

La rentabilité, tant opérationnelle que nette, est en chute libre. Le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) a été amputé de plus de moitié (-54,3%) à 22,1 millions de francs, de même que la marge correspondante, ramenée à 5,7% (2018: 12,3%). Le résultat net IFRS avant minoritaires est ressorti en baisse de 66,4% à 12,9 millions.

Les actionnaires de la société zurichoise se verront proposer un dividende de 0,60 franc par action nominative au titre de l'exercice écoulé, contre 1,60 franc un an plus tôt. L'année dernière, leur rémunération avait déjà été rabotée de près d'un tiers.

Les chiffres dévoilés par U-blox correspondent à peu près aux projections des analystes sollicités par AWP, même si le coup de rabot sur le dividende proposé est supérieur à celui anticipé par la communauté financière.

Optimisme de la direction

Pour l'exercice en cours, l'entreprise vise malgré les incertitudes liées à la crise du coronavirus, un chiffre d'affaires compris entre 380 et 440 millions de francs, ainsi qu'un Ebit nul à positif de 30 millions.

Devant la presse à Zurich, le directeur général de l'entreprise zurichoise Thomas Seiler a expliqué cette fourchette élargie du fait de la pandémie. Dès que la visibilité se sera améliorée, ces anticipations seront mises à jour, a-t-il ajouté.

Indépendamment de la crise du coronavirus, M. Seiler se veut optimiste quant aux marchés sur lesquels U-blox évolue et aux perspectives qu'ils offrent à la société de Thalwil. Celle-ci entend encore élargir sa gamme de produits pour répondre à la demande croissante des clients pour de nouvelles solutions dans les domaines de la connectivité, du positionnement, de la communication et de l'automatisation.

Vers 11h10 à la Bourse suisse, l'action U-blox progressait de 1,4% à 63,10 francs. Dans le même temps, l'indice de référence SPI rebondissait de 3,46%.(awp)






 
 

AGEFI



...