Trump-Jinping: escalade, désescalade ou attentisme?

jeudi, 29.11.2018

Frank Häusler*

Si, selon toute vraisemblance, les dirigeants des Etats-Unis et de la Chine se rencontrent à Buenos Aires en marge du G20 en fin de semaine, il n’y a pas grand-chose à attendre de cet échange en dehors d’une poignée de mains. Dans le meilleur des cas, Donald Trump et Xi Jinping parleront de leurs intentions de s’engager sur la voie d’un cessez-le-feu sur le front de la guerre commerciale. 

La question principale est celle du leadership

Ce dernier pourrait marquer le début d’un processus de désescalade. Côté tweets, il y a donc deux options possibles et ils iront soit dans le sens de «chouette type, en net progrès», soit à l’inverse «insuffisant, ils trichent et se moquent des Etats-Unis».

En effet, la question principale n’est pas celle des échanges commerciaux, mais celle du leadership stratégique mondial dans les domaines militaire, économique, politique et diplomatique ainsi qu’à long terme, en matière scientifique. Car il ne faut pas négliger le fait que Xi Jinping sera probablement encore au pouvoir lorsque Donald Trump aura quitté son poste.

Toutefois, dans l’hypothèse où la discussion entre les deux dirigeants prenait une tournure belliqueuse, on peut se demander comment les marchés réagiraient. A l’heure actuelle, leurs cours reflètent un certain pessimisme et, par conséquent, en dehors d’une volatilité persistante, leur direction n’est pas claire. Si l’aggravation du conflit commercial devait finir par constituer une menace pour l’économie américaine, la Fed pourrait être amenée à reprendre un ton plus conciliant dans ses prévisions. Pour l’heure, le président américain a tout intérêt à éviter une escalade marquée du différend avec la Chine s’il ne veut pas risquer de gaspiller toutes ses munitions. Car plus il approchera de la période consacrée à sa course à la réélection, plus il devra disposer de puissance de feu contre la Chine car c’est à ce moment-là que son électorat apprécierait le mieux un durcissement de ton.

*Responsable de la recherche macroéconomie et cross-asset VAM






 
 

AGEFI



...