Une commission veut un milliard de plus pour le rail

mardi, 19.02.2019

La commission des transports du Conseil des Etats veut libérer 919 millions de plus que le Conseil fédéral pour le rail.

La commission des transports du Conseil des Etats soutient une ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. (Keystone)

Pas moins de 12,8 milliards devraient être investis pour désengorger le rail d'ici 2035. La commission des transports du Conseil des Etats veut libérer 919 millions de plus que le Conseil fédéral. Elle soutient une ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds.

La commission a "optimisé" la copie gouvernementale afin de donner la priorité aux projets présentant des avantages économiques importants et d'assurer sans interruption la planification des futurs grands projets, a-t-elle communiqué mardi. Le Conseil des Etats doit se prononcer lors de la session de printemps.

Le Conseil fédéral proposait de moderniser la ligne entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds et de doubler l'offre avec deux liaisons rapides et deux liaisons régionales. A l'unanimité, la commission préfère privilégier la construction d'une nouvelle liaison directe.

Selon elle, une telle option présente de grands avantages du point de vue économique, et même si les investissements sont plus importants, il sera possible de réaliser des économies dans le cadre des conventions de prestations. La commission s'est également prononcée à l'unanimité en faveur d'un prolongement de la ligne Aigle-Leysin jusqu'à la station de téléphérique.

Projets retenus

D'autres projets ont été pris en compte. Les études de projet sur l'extension du réseau RER trinational au centre de Bâle et sur la gare de passage de Lucerne ont été intégrées au projet afin de garantir une planification optimale. L'aménagement du tronçon Locarno-Intragna a été inclus dans l'étape d'aménagement.

Par 8 voix contre 4, la commission s'est en outre prononcée en faveur du prolongement à double voie dans la ville de Rorschach (SG). A l'unanimité, elle a décidé de dégager des fonds supplémentaires pour le développement des liaisons transfrontalières.

Enfin, la commission a intégré explicitement la liaison directe Aarau-Zurich à la liste des projets qui seront examinés dans le cadre de la prochaine étape d'aménagement. Via un postulat, elle demande par ailleurs au Conseil fédéral d'examiner comment augmenter la cadence entre Zurich et Munich.

Bâle-Delémont-Genève

Le gouvernement avait déjà revu à la hausse le projet destiné à désengorger l'infrastructure ferroviaire d'ici 2035. Cette étape d'aménagement prévoit des trains directs entre Bâle, Delémont et Genève. L'offre à travers le Jura sera étoffée. Le deuxième tube du tunnel de base du Lötschberg devrait être partiellement équipé.

Grâce à d'autres mesures, la cadence au quart d'heure pourra être introduite sur les tronçons Genève-La Plaine, Avry-Fribourg, Olten-Baden, Aarau-Zurich, Brugg-Zurich et Lucerne-Zoug-Zurich. La construction du tunnel de Brütten entre Zurich et Winterthour revalorisera St-Gall en noeud à part entière et permettra une liaison supplémentaire et plus rapide de Frauenfeld à Zurich.

Des cadences au quart d'heure sont prévues dans toutes les grandes régions urbaines et des cadences à la demi-heure entre toutes les grandes métropoles. Ces mesures concernent principalement l'Arc lémanique ainsi que les régions de Berne et de Zurich. Des aménagements sont prévus en particulier sur les sections Genève-Lausanne-Yverdon-Bienne et Soleure-Olten-Zurich-Winterthour.

Gares aménagées

D'autres améliorations de l'offre seront effectuées sur le pied du Jura, entre Bâle et le Plateau, dans la région de Glaris, en Suisse orientale et centrale, sur les liaisons entre Berne et Interlaken, entre Berne et Brigue, dans la région de Lugano ainsi que dans des régions touristiques. Plusieurs gares dont celles de Nyon, Morges et Neuchâtel devraient être aménagées.

Le transport de marchandises sera optimisé sur les deux axes est-ouest et nord-sud. Les liaisons entre les grandes gares de triage de Lausanne et de Limmattal seront accélérées. Des sillons supplémentaires éviteront les restrictions au transport de marchandises aux heures de pointe dans la région de Zurich et sur le Plateau. (awp)






 
 

AGEFI



...