La Bourse suisse repart à l'assaut des records

lundi, 18.11.2019

Toutes les valeurs vedettes du SMI étaient orientées à l'ouverture des marchés, le jour de l'annonce de la proposition de rachat par la Bourse suisse (SIX) de son homologue espagnole BME.

SIX propose plus de 3,1 milliards de francs pour le rachat de son homologue madrilène, qui créerait la 3e plus grande Bourse du continent.(Keystone)

La Bourse suisse est repartie dans le vert lundi matin, au milieu d'un automne de tous les records. Toutes les valeurs vedettes du SMI étaient orientées à l'ouverture des marchés, le jour de l'annonce de la proposition de rachat par la Bourse suisse (SIX) de son homologue espagnole BME.

Cette annonce, survenant peu avant l'ouverture des marchés, électrisait les courtiers d'autant qu'elle était faite en même temps qu'Euronext confirmait être en discussions pour acquérir elle aussi BME. A noter que SIX propose plus de 3,1 milliards de francs pour le rachat de son homologue madrilène, qui créerait la 3e plus grande Bourse du continent.

Au niveau macroéconomique, le climat était à l'apaisement concernant le litige sino-américain et après des résultats d'entreprises plutôt favorables.

La semaine passée s'était conclue sur une nouvelle avalanche de records absolus vendredi (journée des "trois sorcières") outre-Atlantique. Les indices américains ont aligné une 6e, voire une 7e semaine de hausse consécutive (pour le Nasdaq). Le Dow Jones a passé de justesse la barre des 28'000 points.

La Bourse suisse était repartie lundi pour tutoyer ses sommets historiques autour des 10'350 points. A 09h10, le SMI gagnait 0,19% à 10'330,44 points, le SLI 0,18% à 1591,43 points. Le SPI s'enrobait de 0,19% à 12'479,27 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 23 étaient en territoire positif, six en négatif et une à l'équilibre (SGS).

La palme revenait à Swatch (0,9%) et à Richemont (1,0%), les valeurs du luxe faisant fi des troubles violents à Hong Kong, très important marché d'exportation pour elles.
Les bancaires se portaient bien également, avec une progression de 1,0% pour Credit Suisse, de 1,1% pour Julius Bär et de 0,5% pour UBS.

Parmi les trois plus grandes capitalisations, Novartis gagnait 0,4% après l'annonce de l'homologation du Crizanlizumab contre l'anémie falciforme par l'autorité sanitaire américaine (FDA). Le géant pharmaceutique a aussi publié durant le week-end de nouvelles données sur son médicament pour le coeur Entresto, susceptible de réduire les séjours en hôpital pour certains groupes de patients.

Roche (+0,4%) était aussi en forme, après l'annonce de la publication de résultats d'études lors d'un congrès sur le cancer du sein aux Etats-Unis, en décembre. Nestlé (-0,1%) faisait partie des rares valeurs dans le rouge.

Sur le marché élargi, Sunrise, qui a nommé un nouveau membre à sa direction en la personne de Giuseppe Bonina, s'appréciait de 0,2%. Aryzta et Kudelski ressortaient du lot (+0,5). Les mouvements dans l'ensemble étaient peu importants, nettement moins que d'habitude.(awp)






 
 

AGEFI




...