Réfléchir

lundi, 11.03.2019

Tout le monde s’accorde à le dire, c’est devenu d’un banal convenu, avant d’agir il faut prendre le temps de réfléchir. Le temps de réfléchir à quoi?

Pécub

Ce que l’on risque de perdre. Ce qu’éventuellement l’on pourrait gagner. Réfléchir à rien. Montrer un visage de responsable qui prend la chose au sérieux. Compter jusqu’à dix vanités avant de se lancer dans le spectacle. Réfléchir à ce que l’on va penser du leadership, de la gestion de projet, de la composition des équipes. De l’accident, du résultat, des honneurs après réussite. Réfléchir pour réfléchir.

La méthode pour réfléchir de Léonard de Vinci est une mécanique à miroirs paraboliques, capable d’organiser une cohésion par objectif de tous les flux de pensées générés dans l’exercice. Léonard de Vinci n’est pas un intellectuel, c’est un dessinateur concepteur manuel. Il ne cherche pas à convaincre l’Académie du bien fondé de sa découverte. Prétendre que ce sont les miroirs paraboliques du cerveau qui réfléchissent en ferait rire plus d’un. Le temps est trop précieux pour le gaspiller à expliquer aux présomptueux.

Les idées et les pensées se déplacent dans la tête, comme les planètes et les étoiles dans le ciel. La parabole céleste, tout comme la parabole cérébrale, renvoient la lumière en la concentrant en un point. Le foyer. Allumer le feu parabolique, un jeu simple et naturel pour l’imagination de l’enfant.

Léonard avait pour habitude de tirer un premier vague sentiment de projet au canon dans son cerveau.

Boum !

Et puis au gré des cheminements des flux d’informations, de leurs concentrations, de leurs dispersions, de leurs re-concentrations, des découvertes et des surprises, miroir parabolique mental après miroir parabolique mental, dessin après dessin, aboutir au chef d’œuvre de l’ingénieur ou de l’artiste.

Goal !

Après avoir inventé quelques machines pour les clubs de fitness d’Amboise, Léonard aura écrit dans un de ses cahiers de coaching : « Réfléchir est un sport extrême qui se joue avec une boule de feu ».






 
 

AGEFI



...