La fusion Tesla-SolarCity attaquée en justice

lundi, 19.09.2016

Tesla a indiqué que sa fusion annoncée avec le producteur d'énergie solaire SolarCity faisait l'objet de plaintes d'actionnaires mécontents.

Tesla et SolarCity sont deux sociétés créées respectivement en 2003 et en 2006 par l'entrepreneur sud-africain Elon Musk, ancien co-fondateur de Paypal et dirigeant de la société de lanceur de fusées SpacEx.

Tesla a indiqué lundi que sa fusion annoncée avec le producteur d'énergie solaire SolarCity faisait l'objet de plaintes d'actionnaires mécontents, ce qui pourrait en retarder la finalisation.

Quatre plaintes ont été déposées entre le 1er et le 14 septembre auprès d'un tribunal de l'Etat du Delaware (est) par des actionnaires qui protestent contre ce mariage, précise le constructeur de véhicules électriques de luxe dans un document boursier.

D'autres plaignants potentiels pourraient aussi se manifester et déposer plainte à leur tour contre ce rapprochement visant à créer une entreprise intégrée verticalement, avec une offre de batteries stockant l'énergie renouvelable produite par les panneaux solaires et les éoliennes.

Une audience est prévue le 18 octobre dans ce dossier où les conseils d'administration des deux entreprises sont accusés d'avoir manqué à leurs obligations.

"L'issue de ces procédures est incertaine", avertit Tesla mais elles pourraient déboucher "sur une injonction de la justice bloquant la finalisation de la fusion ou le paiement de dommages et intérêts". Il y a une forte probabilité qu'elle bouscule le calendrier qui prévoyait la finalisation de ce rapprochement à 2,6 milliards de dollars d'ici la fin de l'année.

Tesla et SolarCity sont deux sociétés créées respectivement en 2003 et en 2006 par l'entrepreneur sud-africain Elon Musk, ancien co-fondateur de Paypal et dirigeant de la société de lanceur de fusées SpacEx.

Depuis son annonce début août, la fusion Tesla-SolarCity suscite des critiques car elle soulève des problèmes de gouvernance et de conflits d'intérêts vu que M. Musk et des membres de sa famille sont omniprésents chez l'une et l'autre société.

Elon Musk détient quelque 21,1% de Tesla et environ 22,5% de SolarCity et est le président de leur conseil d'administration respectif.

Le milliardaire a par ailleurs effectué des montages financiers inhabituels pour renflouer SolarCity: il a souscrit individuellement à des émissions obligataires et s'est endetté personnellement pour ventiler des fonds entre les deux entreprises.

Face aux doutes, Elon Musk a décidé de ne pas prendre part au vote des actionnaires des deux entreprises nécessaire pour la finalisation de la transaction.

A Wall Street, c'est SolarCity qui pâtissait de ces annonces en cédant 1,77% à 17,19 dollars dans les premiers échanges. L'action Tesla prenait, elle, 0,68% à 206,79 dollars. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...