Swiss ne parviendrait plus à verser de salaires entiers dès juin

vendredi, 17.04.2020

Swiss se voit contraint de durcir encore ses conditions de travail. La compagnie est en négociation avec Berne en ce qui concerne des aides potentielles apportées par l'Etat.

Les avions stationnés de la compagnie aérienne Swiss, à l'aéroport de Duebendorf, en Suisse, cloués au sol en raison de l'épidémie du coronavirus. (Keystone)

Swiss a informé ses 9500 employés que le chômage partiel durera probablement plus longtemps que prévu, rapportent vendredi les publications de Tamedia. Dans une vidéo interne, le directeur général de la compagnie aérienne, Thomas Klühr, prépare ses collaborateurs à une période encore plus tendue. À partir du mois de juin, Swiss ne sera plus en mesure d'augmenter les salaires du chômage à temps partiel. A ce jour, Swiss s'assurait que, malgré cette situation précair,e les employés se voyaient verser la totalité de leur salaire.

Une porte-parole de la compagnie aérienne a déclaré que des discussions avec les partenaires sociaux sont actuellement en cours. Elle a refusé de donner plus de précisions. Rappelons que Swiss est en négociation avec Berne en ce qui concerne des aides potentielles apportées par l'Etat. Par ailleurs, Austrian, la compagnie aérienne autrichienne, qui comme Swiss est contrôlée par le groupe Lufthansa, a décidé de prolonger pour une durée d'un mois les mesures de chômage à temps partiel de ses 7.000 employés, soit jusqu'au 19 mai.

La réglementation demeurera inchangée: les collaborateurs du groupe autrichien continueront de toucher jusqu'à l'équivalent de 90% de leur salaire et les heures de travail seront réduites jusqu'à un maximum de 10%.

Austrian avait introduit en mars le chômage à temps partiel en raison de l'épidémie du coronavirus pour une durée initiale d'un mois. La mesure pourrait être étendue en fonction de l'évolution de la situation, mais pour une durée maximale de six mois, a précisé la compagnie aérienne. (AWP)






 
 

AGEFI



...