Swiss Re table sur une stabilisation des prix

lundi, 10.09.2018

Swiss Re s'attend à une évolution des prix globalement stable, avec des tendances hétérogènes en fonction des secteurs d'activité et du marché.

Swiss Re voit certaines des améliorations actuelles de l'environnement global du marché comme une chance pour le secteur des assurances.(keystone)

Swiss Re s'attend à des taux stables pour 2019, cela "si aucun événement majeur ne survient cette année", note le communiqué du réassureur zurichoise lundi.

Swiss Re voit certaines des améliorations actuelles de l'environnement global du marché comme une chance pour le secteur des assurances d'adopter une nouvelle dynamique de marché, avec notamment l'utilisation accrue des solutions numériques.

Un exemple concret présenté par la société de réassurance est le "Flood Insurance Toolkit", une offre de services déployée aux États-Unis. "Cette boîte à outils permet pour la première fois aux assureurs américains de proposer des politiques abordables en cas d'inondation et à des prix plus précis. Seule une maison sur six dispose d'une assurance contre les inondations aux États-Unis".

Selon le communiqué, les catastrophes naturelles survenues en 2017 ont montré l'importance de la couverture d'assurance et mis en lumière le fait qu'environ 2 milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'assurance. Le potentiel existe dans les marchés émergents mais aussi plus avancés et dans tous les secteurs d'activité, avec un potentiel de primes estimé à 800 milliards de dollars, soit 776 milliards de francs.

L'année dernière, la saison cyclonique active dans l'Atlantique nord (les ouragans Harvey, Irma et Maria), associée à une série de feux de forêt en Californie et des épisodes de précipitations sévères dans plusieurs régions, a porté les sinistres d'origine naturelle à un niveau jamais atteint en l'espace d'une seule année à l'échelle mondiale, a fait savoir l'étude Sigma/Swiss Re parue en juillet dernier. Les dommages assurés totaux en 2017 sont estimés à 144 milliards de dollars.

D'après les estimations du Swiss Re Institute, les pertes mondiales liées aux catastrophes naturelles se sont élevées à 2000 milliards de dollars (1940 milliards de francs) au cours de la dernière décennie, dont 70% n'ont pas été assurées.(awp)






 
 

AGEFI




...