Bourse Zurich: le SMI rebondit à l'ouverture

mercredi, 11.11.2020

Sur les 30 valeurs vedettes de la Bourse suisse, 21 gagnaient du terrain et neuf en cédaient.

En tête dès les premiers échanges, Alcon (+3,4%). Lonza (+1,5%) et Richemont (+1,2%) complétaient le podium. (Keystone)

La Bourse suisse a entamé la séance de mercredi du bon pied, après avoir terminé la veille dans le rouge. Le soufflé de "l'annonce de la décennie" concernant un vaccin prometteur semble retombé, alors qu'aux Etats-Unis, le président en poste Donald Trump refuse toujours de reconnaître sa défaite face au démocrate Joe Biden.

Wall Street a terminé mardi en ordre dispersé, après son exubérance de la veille alimentée par l'annonce de Pfizer et Biontech concernant leur vaccin contre le Covid-19.
Selon les analystes de Schwab, les marchés ont réévalué "la poussée de la veille qui était due à des nouvelles positives sur le vaccin". A Tokyo, le le Nikkei a atteint son plus haut niveau depuis près de 30 ans.

A 09h12, le Swiss Market Index (SMI) prenait 0,52% à 10'414,72 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,37% à 1628,04 points et l'indice du marché élargi Swiss Performance Index (SPI) 0,42% à 12'914,36 points. Sur les 30 valeurs vedettes de la Bourse suisse, 21 gagnaient du terrain et neuf en cédaient.

En tête dès les premiers échanges, Alcon (+3,4%) a publié la nuit dernière ses résultats au troisième trimestre. Le spécialiste des produits ophtalmiques souffre toujours de la crise sanitaire, mais l'érosion du chiffre d'affaires s'est nettement réduite par rapport au trimestre précédent.

Lonza (+1,5%) et Richemont (+1,2%) complétaient le podium. L'exploitant genevois de marques de luxe semblait faire fi de sa rétrogradation à "market perform", après "outperform", par Bernstein, qui a dans la foulée relevé son objectif de cours, tout comme Goldman Sachs.
SGS (+0,8%) devait se contenter pour l'heure de la médaille en chocolat. Au lendemain de l'annonce de l'acquisition de l'allemand Synlab, le géant de l'inspection et de la certification a vu sa recommandation relevée à "hold", après "underperform", par Jefferies, qui a également revu son objectif de cours à la hausse, à l'instar de Barclays, JPMorgan et RBC

Dans le camp des poids lourds Nestlé et Roche (+0,7%) faisaient mieux que Novartis (+0,4%).
Dans le wagon de queue, Logitech (-1,6%) tenait la lanterne rouge, derrière Sika (-1,3%) et Sonova (-1,1%). Givaudan (-0,7%) a vu son objectif de cours raboté par Bernstein, qui recommande toujours de se défaire du titre.(awp)






 
 

AGEFI



...