AI: près de 20'000 personnes replacées sur le marché du travail en 2016

lundi, 10.04.2017

Sur les 19'562 personnes réadaptées, 10'610 ont été maintenues auprès du même employeur, 1779 ont été transférées à un autre poste au sein de leur entreprise et 6438 ont été placées auprès d'un nouvel employeur.

Sur les 19'562 personnes réadaptées, 10'610 ont été maintenues auprès du même employeur, 1779 ont été transférées à un autre poste au sein de leur entreprise et 6438 ont été placées auprès d'un nouvel employeur.

Les offices assurance invalidité (AI) ont placé 19'562 personnes atteintes dans leur santé sur le marché du travail en 2016, contre 20'119 l'année précédente. L'intervention à un stade précoce permet d'éviter l'octroi de rentes.

Sur les 19'562 personnes réadaptées l'année passée, 10'610 (10'570 en 2015) ont été maintenues auprès du même employeur, 1779 (1791) ont été transférées à un autre poste au sein de leur entreprise et 6438 (6984) ont été placées auprès d'un nouvel employeur, a indiqué lundi la Conférence des offices AI (COAI).

Par ailleurs, 735 personnes ont été placées avec succès suite à une révision de leur rente. Cette statistique est établie chaque année auprès des 26 offices cantonaux de l'AI.
"Nous sommes très satisfaits de constater que les statistiques de réinsertion professionnelle sur le marché du travail se sont stabilisées à un haut niveau. Les efforts des offices AI, axés sur l'intervention précoce et la réinsertion, portent donc leurs fruits", constate Monika Dudle-Ammann, présidente de la COAI, citée dans un communiqué.
"Les employeurs jouent un rôle primordial. Le succès de notre travail de réinsertion peut seulement fonctionner avec le soutien des entreprises disposées à embaucher les personnes concernées", ajoute Mme Dudle-Ammann.

Les offices AI garantissent aux entreprises partenaires tout le soutien nécessaire pour une réinsertion professionnelle réussie. Beaucoup d'entre elles réalisent d'ailleurs un travail de sensibilisation très important et assument un rôle modèle pour d'autres entreprises, relève la COAI.

Malgré le bilan favorable, les offices AI ne se contentent pas des résultats obtenus. Ils aimeraient en effet inciter davantage d'employeurs à s'engager en tant que partenaires dans l'insertion professionnelle.

Le projet du Conseil fédéral, transmis mi-février au Parlement, va d'ailleurs dans ce sens. Il vise à renforcer les mesures d'intégration et d'intervention précoce, notamment pour les jeunes et les assurés atteints dans leur santé psychique, et ainsi promouvoir davantage l'insertion professionnelle.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...