Sunrise confirme discuter du rachat d'UPC avec Liberty Global

mercredi, 06.02.2019

Sunrise a confirmé être en discussions avec Liberty Global pour le rachat éventuel de sa filiale helvétique.

Une transaction ne sera effective que si elle fait sens stratégiquement et crée de la valeur pour les actionnaires, a souligné Sunrise. (Keystone)

L'opérateur Sunrise a réagi aux spéculations sur une éventuelle reprise d'UPC Suisse. Le groupe a "confirmé" être en discussion avec la multinationale anglo-saxonne Liberty Global, la maison-mère d'UPC, pour le "rachat éventuel" de sa filiale helvétique.

"Sunrise va seulement poursuivre une transaction étant sensée d'un point de vue stratégique et dégageant de la valeur pour ses actionnaires", a précisé le deuxième opérateur suisse dans un communiqué mardi soir. Le groupe a ajouté qu'il demeurait "prudent" en matière de fonds propres et qu'il conservera sa "politique de distribution progressive envers les actionnaires".

L'opérateur a précisé qu'il "n'y a aucune certitude qu'un accord soit conclu" avec Liberty Global.

Vendredi dernier, le Financial Times, citant une source proche du dossier, avait fait état de discussions avancées entre Sunrise et Liberty Global au sujet d'UPC. Contacté par AWP, Sunrise avait indiqué avoir pris connaissance de l'article en question, mais avait refusé de commenter des spéculations.

Le quotidien britannique avait également évoqué Vodafone comme faisant partie des potentiels repreneurs. Selon le journal, la valorisation de Sunrise atteint 4,3 milliards d'euros (4,9 milliards de francs), dette incluse.

Les analystes de Goldman Sachs ont évalué les synergies potentielles émanant d'une fusion entre Sunrise et UPC entre 1,5 et 2,4 milliards de francs. Un tel mariage aurait des conséquences négatives pour le numéro un helvétique Swisscom, le géant bleu risquant de perdre des parts de marché sur le réseau câblé, ont estimé les spécialistes dans une note. La banque américaine a évalué les pertes potentielles à 107 millions de francs.

Parallèlement, Swisscom fait face à la politique de prix agressive de Salt.

Synergies importantes

La banque zurichoise Vontobel entrevoit également "d'importantes synergies" d'environ 1,8 milliard de francs, estimant que par cette opération Sunrise gagnerait l'accès au "dernier kilomètre" (le lien entre le domicile et le dernier relais) d'UPC. Les clients bénéficieraient d'une offre plus complète.

Dans le sillage des spéculations, une porte-parole de Freenet, un gros actionnaire de Sunrise, avait déclaré lundi à l'agence Reuters considérer qu'une consolidation du secteur est appropriée, qu'une éventuelle transaction serait examinée et qu'un accord ne serait pas exclu. Le français Freenet contrôle près de 25% des actions Sunrise.

A la Bourse suisse, les investisseurs appréciaient ces nouvelles, propulsant le titre Sunrise en hausse de 2,1% à 80,40 francs, dans un SPI en progression de 0,15% mercredi vers 12h30.

Fin septembre, Sunrise comptabilisait 1,7 million d'abonnés mobiles, auxquels s'ajoutent 677'000 clients au forfait prépayé. Sur les lignes fixes, le groupe totalise 460'000 abonnés, 449'000 à internet et 236'000 à la télévision. UPC Suisse comptait pour sa part 712'000 abonnés internet, 1,1 million à l'offre télévisée, 525'000 à la téléphonie fixe et 138'000 pour le mobile. (awp)p)






 
 

AGEFI



...