Les difficultés se sont poursuivies pour Lem au premier semestre

mardi, 05.11.2019

Suite à une faibless de la demande sur des marchés d'importance, le fabricant de composants électroniques Lem a vu ses recettes se contracter ainsi que sa rentabilité s'étioler.

Le chiffre d'affaires s'est inscrit à 159,1 millions de francs, en recul de 5,9% sur un an.(Keystone)

Le fabricant de composants électroniques Lem a souffert au premier semestre de l'exercice 2019/2020 (clos fin septembre) d'une faiblesse de la demande sur des marchés d'importance, comme la Chine, le principal débouché. Les recettes se sont contractées et la rentabilité s'est étiolée. Le groupe a affiné ses objectifs annuels.

Le chiffre d'affaires s'est inscrit à 159,1 millions de francs, en recul de 5,9% sur un an, indique Lem mardi. La division Drives a connu un fort ralentissement causé par une réticence des clients à investir. La demande s'est révélée morose en Chine et au Japon.

Le résultat opérationnel (Ebit) s'est détérioré de 10,7% à 31,8 millions de francs, tandis que le bénéfice net a cédé 8,2% à 25,1 millions. Les ventes et l'Ebit manquent les prévisions du consensus AWP. En revanche, le bénéfice net dépasse les attentes.

Les entrées de commandes ont reculé de 3,4% à 166 millions de francs entre avril et septembre.

Pour l'ensemble de l'exercice décalé, Lem table sur des recettes de 310 millions de francs, en repli de 3,6%. La marge Ebit devrait rester "proche" de 20% (20% au 1er semestre).

Le groupe basé à Fribourg veut transférer son siège dans le canton de Genève, à Plan-les-Ouates, d'où il déploie ses activités en Suisse. L'assemblée générale devra se prononcer sur le changement de siège. Lem veut par ailleurs procéder à des changements internes et prévoit subséquemment une économie fiscale de 13 millions de francs en 2019/20.(awp)






 
 

AGEFI




...