La filiale américaine de Sonova rappelle des prothèses auditives

mardi, 18.02.2020

Advanced Bionics procède au rappel des versions initiales des implants cochélaires Hires Ultra et Ultra 3D.

Sonova assure que moins de 0,5% des patients ont dû repasser entre les mains d'un chirurgien et que les défauts constatés ne représentent aucun danger. (Keystone)

Sonova annonce mardi que sa filiale américaine Advanced Bionics procède à un rappel de produit sur les versions initiales des implants cochléaires Hires Ultra et Ultra 3D. Le spécialiste de l'assistance auditive tient à souligner qu'il s'agit là de dispositifs encore non implantés sur des patients et qu'il dispose de surcroît de versions évoluées des produits en question.

Advanced Bionics a récemment enregistré une augmentation des cas d'explantation de ses dispositifs, motivés par une faible impédance et une détérioration de la performance auditive. Sonova assure toutefois que moins de 0,5% des patients ont dû repasser entre les mains d'un chirurgien et que les défauts constatés ne représentent aucun danger.

L'opération va probablement laisser des traces temporaires sur les recettes d'Advanced Bionics à hauteur de 40 à 50 millions de francs, prévient le groupe de Stäfa dans son communiqué.

Sonova assure avoir malgré tout observé une évolution réjouissante pour ses dispositifs auditifs (Hearing Instruments) depuis la mi-parcours de son exercice décalé 2019/20 et rehausse ses ambitions pour l'ensemble de l'année.

Le chiffre d'affaires doit progresser de 9% à 11%, contre 8% à 10% précédemment et l'excédent d'exploitation (Ebita) ajusté de 14% à 17%, contre 12% à 15%, hors effets de changes et sans tenir compte des frais de rappel précités. (awp)






 
 

AGEFI



...