Sombres perspectives pour l'économie suisse

mercredi, 29.04.2020

Les analystes s'attendent à une récession et une déflation en 2020, selon l'indicateur CS-CFA compilé par Credit Suisse.

La monnaie helvétique reste fortement valorisée par rapport à l'euro et risque de l'être encore plus à l'avenir. (Keystone)

Les perspectives pour l'économie helvétique se sont certes améliorées en avril, après le net recul enregistré au mois de mars. Toutefois, les attentes restent clairement négatives, avec une récession et une déflation attendues en 2020, selon l'indicateur CS-CFA compilé par Credit Suisse.

L'indicateur CS-CFA est repassé en territoire positif, s'inscrivant à 12,7 points en avril, après -45,8 points en mars. Les attentes des analystes sondés par Credit Suisse pour les six prochains mois prennent clairement la forme d'un V pour la Suisse et les Etats-Unis, soit une forte chute pour l'année en cours avant un net rebond la suivante.

Le creux de la vague n'est toutefois pas encore atteint, comme le montre l'avis des analystes concernant la situation actuelle, avec un indice qui s'est creusé à -53,2 points en avril, contre -25 points en mars. La situation actuelle sur le marché du travail ainsi qu'au niveau des exportations est jugée désastreuse.

En outre, seule la moitié des sondés estiment que les Bourses en Suisse, en zone euro et aux Etats-Unis, peuvent encore potentiellement gagner du terrain.

La monnaie helvétique reste fortement valorisée par rapport à l'euro et risque de l'être encore plus à l'avenir. Par rapport au dollar, le franc devrait également se renforcer pour 56% des analystes interrogés.

Concernant l'inflation, la tendance sera à la hausse au cours des six prochains mois pour les Etats-Unis et la zone euro, portée par les stimuli de la Fed et de la BCE avec leurs programmes de rachats d'actifs.

En Suisse, les deux tiers des spécialistes ne s'attendent pas à une hausse des prix, mais à une déflation. Un cinquième s'attend même à ce que les pressions déflationnistes se poursuivent jusqu'en 2021. (awp)

>>> Lire également notre dossier Coronavirus






 
 

AGEFI



...