Appel de soutien aux employés de Tamedia

mercredi, 04.07.2018

Signé par des partis et des syndicats, l'appel au soutien s'oppose aux licenciements de Tamedia. L'éditeur demande la conciliation.

La grève des journalistes a débuté mardi à 16 heures. (keystone)

Un appel de soutien aux employés de Tamedia, qui sont en grève, a été lancé. Signé par des partis et des syndicats, il s'oppose aux licenciements et exige le maintien de la diversité des titres. L'éditeur demande de son côté à l'Office vaudois de conciliation d'intervenir.

La Suisse romande est "à nouveau frappée par un appauvrissement de la diversité médiatique", dénonce mercredi l'appel. "Nous soutenons les employés de Tamedia (...), nous appelons à participer aux actions de soutien (...) et nous nous opposons aux suppressions de postes prévues."

Pour l'heure "l'Appel pour la diversité et l'indépendance des médias en Suisse romande" est signé notamment par les syndicats syndicom, impressum, SSM, Unia Vaud, Union syndicale vaudoise et des partis politiques comme le PS Vaud et Genève, les Verts Vaud et Genève, le PDC Vaud et Genève, le POP et solidaritéS.

>> A lire aussi: Les quotidiens romands de Tamedia paraissent amaigris mercredi

De leur côté, syndicom et impressum ont appelé à signer une pétition de soutien à la version imprimée du Matin et à la réintégration de toutes les personnes licenciées. Plus de 70 personnalités l'avaient déjà signée en milieu de matinée. Une manifestation est prévue à midi à la gare de Lausanne.

Appel de Tamedia

Dans un communiqué, Tamedia demande à l'Office vaudois de conciliation d'intervenir "afin de permettre aux parties de sortir de ce conflit". Il veut que les syndicats réintègrent le processus de conciliation et négocient le plan social.

Tamedia rappelle en outre "à l'ensemble de ses collaborateurs de cesser immédiatement la grève et de reprendre le travail".

La grève a débuté mardi à 16 heures. Reconductible, elle est prévue jusqu'à mercredi minuit. Tamedia a menacé mardi résilier la convention collective de travail (CCT) et l'accord interne. (ats)






 
 

AGEFI


 

 



...