Georg Fischer frappé de plein fouet par la pandémie au premier semestre

mardi, 21.07.2020

Si la casse est moins importante que ne le craignaient les analystes, le groupe Georg Fischer basé à Schaffhouse subit les conséquences de la crise liée au coronavirus, notamment dans ses activités aéronautiques et automobiles.

Actif dans l'industrie mécanique, Georg Fischer est durement touché par la pandémie au premier semestre. (Keystone)

Georg Fischer a vu sa performance semestrielle lourdement affectée par les effets de la crise de Covid-19 sur la plupart de ses débouchés, en particulier l'aéronautique et l'automobile. Les chiffres publiés sont cependant supérieurs à tous les niveaux aux projections les moins pessimistes de la communauté financière.

Les ventes réalisées au cours de la période sous revue ont chuté de 20,2% à 1,53 milliard de francs, indique l'industriel schaffhousois mardi. Et de préciser qu'en termes organiques, c'est-à-dire ajustée des effets d'acquisition et de change (-4,7%), le recul n'a été que de 14,0%.

Le résultat opérationnel (Ebit) a plongé de plus de moitié (-59%) à 57 millions de francs, plombé par un effet non récurrent de 7 millions consécutif à la délocalisation partielle de la fonderie de métaux légers sur le site allemand de Werdohl. Ajustée de cet effet, la marge Ebit a été quasiment divisée par deux, à 4,2%. Le bénéfice attribuable aux actionnaires a fondu de deux tiers, à 34 millions. Bien qu'en net repli, la performance semestrielle de Georg Fischer a dépassé à tous les niveaux les prévisions les moins pessimistes brossées par les analystes.

Pour la suite de l'exercice, la direction souligne le haut degré d'incertitude et prévient que la crise de Covid-19 n'est pas encore terminée, malgré les signaux encourageants de reprise de l'économie mondiale. Les chiffres des derniers mois en Chine notamment sont déjà revenus à leurs niveaux de l'année précédente.

Sous réserve d'évènements imprévus, le groupe s'attend à une reprise graduelle mais lente de l'ensemble des activités au cours des prochains mois et anticipe pour la seconde moitié de 2020 un résultat "à un niveau similaire" à celui du premier semestre. (AWP)

Lire aussi: Georg Fischer multiplie les initiatives en matière de durabilité






 
 

AGEFI



...