Swissmechanic ne veut pas voir les taux d'intérêt augmenter

lundi, 09.12.2019

Si la BNS venait à relever ses taux, la valorisation du franc aurait des conséquences "fatales" pour la Suisse, selon Swissmechanic.

La Suisse a perdu 100'000 places de travail dans la production au cours des dix dernières années. (Keystone)

Swissmechanic approuve la politique monétaire menée par la Banque nationale suisse (BNS), malgré la pression sur les marges que fait subir le franc fort à l'industrie des machines, de l'électronique et de la métallurgie (MEM).

Si la BNS venait à relever ses taux, la valorisation du franc aurait des conséquences "fatales" pour la Suisse, a estimé la faîtière des petites et moyennes entreprises de l'industrie MEM lundi.

La Suisse a perdu 100'000 places de travail dans la production au cours des dix dernières années. Les PME qui sont toutefois encore là ont réussi à surmonter le choc du franc et ont enregistré une croissance solide entre 2015 et 2018, même si elles ont subi une pression sur les marges.

Plus de 70% des entreprises actives dans l'industrie MEM jugent la situation actuelle tendue. Les commandes ont continuellement diminué cette année. Les sociétés sondées tablent cependant sur une légère amélioration des activités d'investissements à l'international l'année prochaine.

La faîtière salue une politique monétaire claire dans sa communication, qui a amené le calme au niveau des taux de change. Cela permet de "prévoir efficacement", a-t-elle estimé.

La BNS doit dévoiler jeudi sa décision en matière de politique monétaire, le même jour que la Banque centrale européenne (BCE) et au lendemain des annonces de la Réserve fédérale américaine (Fed). La majorité des économistes s'attendent à ce que l'institut d'émission helvétique converse le niveau actuel de ses taux directeurs. (awp)






 
 

AGEFI




...