UBS lance une plateforme sur la planification financière dédiée aux femmes

lundi, 18.05.2020

Seules trois femmes sur dix gèrent leurs avoirs et sept femmes sur dix laissent les décisions financières à long terme à leur conjoint ou à leur partenaire, selon l'étude d'UBS, Investor Watch. UBS lance Women’s Wealth Academy.

EF

Sandra Huber-Schütz, Head Personnel Financial Affairs chez UBS.

UBS lance une plateforme en ligne de planification patrimoniale et financière spécifiquement destinée aux femmes, Women’s Wealth Academy.

Les femmes gèrent leurs avoirs différemment des hommes, mais laissent souvent les décisions financières à leur partenaire, croyant qu'il a plus de connaissances en la matière, selon UBS.

Que ce soit en raison de l'espérance de vie moyenne plus élevée, des interruptions de carrière ou du comportement personnel en matière d'investissement, être une femme fait une différence dans la gestion des actifs, selon une enquête d'UBS.

Seules trois femmes sur dix gèrent leurs avoirs et sept femmes sur dix laissent les décisions financières à long terme à leur conjoint ou à leur partenaire. C'est ce que montre l'enquête menée auprès de 3700 femmes investisseurs qui ont participé à l'étude d'UBS Investor Watch.

Et ce, malgré le fait que la gent féminine soit confrontée à des défis et des exigences financières particulières. Notamment:

• En Suisse, avec une espérance de vie de 85,2 ans, les femmes vivent en moyenne quatre ans de plus que les hommes et doivent donc prévoir une retraite plus longue.

• En Suisse, 57 % des femmes travaillent à moins de 90%. Si le salaire est inférieur à 21.330 francs, l'employeur n'est pas tenu d'inclure les employés à temps partiel (hommes ou femmes) dans la caisse de retraite. Les femmes sont donc plus susceptibles d'avoir des lacunes de couverture dans le 2e pilier.

• Les femmes investissent souvent plus prudemment que les hommes.

L'augmentation de l'espérance de vie – et donc du besoin en capital correspondant à la retraite –   illustre l'importance de la planification financière à long terme.

Dans l'étude, 81% des femmes déclarent qu'elles pensent que leur conjoint est plus familier avec les décisions d'investissement à long terme.  Mais neuf femmes sur dix déclarent aussi qu'elles s'inquiéteraient moins de leur avenir si elles participaient à la planification de leurs avoirs.

«Le besoin de connaissances financières augmente. S'occuper de leurs propres finances, en particulier de leur situation en matière de prévoyance, devient toujours plus important pour les femmes. Et nous voulons les soutenir dans cette démarche», explique Sandra Huber-Schütz, responsable du segment Personnel Financial Affairs chez UBS.

La plateforme fournit des perspectives basées sur des données et des faits qui en dérivent, des rapports d’analyse. Elle propose également des contenus de formation concrets par le biais de modules d'apprentissage via courriel sur différents thèmes liés à la fortune et aux finances ainsi qu’à leur planification. 

La Women's Wealth Academy d'UBS est intégrée au programme «Women's Wealth», qui traite des questions relatives aux femmes et à la richesse. La Women's Wealth Academy est donc plus qu'une plateforme purement numérique. Elle a déjà une existence hors ligne, par exemple lors d'événements et d’entretiens de conseil. Elle pourra également être testée dans les mois à venir dans les agences de la banque. 






 
 

AGEFI



...