Les considérations éthiques comptent pour les investisseurs

mardi, 03.10.2017

Selon une étude expérimentale de Swiss Finance Institute, qu’ils soient orientés pro-social ou pro-self, les investisseurs placent les considérations éthiques avant les rendements financiers.

60% des participants déclarent investir sur des CEO qui ne pratiquent pas de gestion des résultats à la hausse.(Keystone)

Nombre d’investisseurs placent les considérations éthiques avant les rendements financiers. C'est le résultat de l'étude menée par le Swiss Finance Institute.

Au total, 60% des participants déclarent investir sur des CEO qui ne pratiquent pas de gestion des résultats à la hausse, se privant ainsi de la possibilité d’obtenir de nettement meilleurs bonus.

Ce résultat concerne autant les investisseurs pro-sociaux que pro-self. Les investisseurs pro-self voient en l’honnêteté de gestion un signe de crédibilité pour les futures annonces de rendement financier d’un CEO, tandis que les pro-sociaux, qui fondent leurs décisions sur des valeurs morales, sont largement insensibles aux rendements financiers.

L'étude
a été menée par les professeurs Rajna Gibson Brandon, de l’Université de Genève, et Alexander F. Wagner, de l’Université de Zurich, avec le docteur Matthias Sohn, de l’Université Zeppelin et la professeure Carmen Tanner, de l’Université de Zurich.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...