Les Suisses estiment leur situation financière meilleure en 2018

lundi, 08.01.2018

Selon une étude du comparateur en ligne Comparis, l'optimisme prévaut de manière générale sur tout le territoire, sauf au Tessin.

Selon une étude du comparateur en ligne Comparis, l'optimisme prévaut de manière générale sur tout le territoire, sauf au Tessin.

 Les Suisses estiment que leur situation financière s'est améliorée au cours des douze derniers mois, selon une étude publiée lundi par le comparateur en ligne Comparis. Près d'un tiers des sondés tablent sur une nouvelle amélioration en 2018. L'optimisme prévaut de manière générale sur tout le territoire, sauf au Tessin.

Deux tiers des personnes interrogées affirment pouvoir d'offrir "presque tout ce qui leur plaît" ou, tout au moins, être satisfaits de leurs finances, précise le comparateur dans un communiqué. En revanche, plus d'un quart peine à régler ses factures et 7% ne parviennent pas à joindre les deux bouts.

En termes de perspectives, 31% des sondés s'attendent à une évolution positive des finances personnelles, contre 17% d'avis pessimistes. En 2017, ces proportions atteignaient respectivement 29% et 18%.

En Suisse alémanique l'optimisme est le plus marqué, puisqu'une personne sur trois table sur une amélioration. La Romandie (26%) et le Tessin (20%) suivent dans l'ordre.
Les plus concernés par les difficultés financières sont les Tessinois, explique Comparis. La moitié des sondés dans cette région assure ne pas faire face aux dépenses, contre 40% en Romandie et 33% en Suisse alémanique.

L'étude révèle également que les hommes et les jeunes sont les plus optimistes du lot au regard de leur situation financière.

L'électronique et les sorties figurent au premier rang des postes d'économies en cas de manque d'argent. La voiture et les loisirs sont cités le moins souvent.
Après élimination des dépenses inutiles, les sondés disent poursuivre les économies en ayant principalement recours à des rabais et en comparant les prix/prestataires, mais également en faisant les courses chez un discounter ou à l'étranger. La voiture et le logement ne sont que rarement concernés.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...