Thales mis en cause par l'opérateur de métro de Hong Kong après un accident

vendredi, 05.07.2019

Selon l'exploitant du réseau de métro de Hong Kong, une défaillance d'un logiciel du groupe français Thales serait à l'origine d'une collision de deux trains passagers dans une importante station du réseau.

Après trois mois d'enquête, MTR affirme que trois erreurs de codage commises par Thales lors d'un changement de logiciel en 2017 sont à l'origine de la collision des métros.

L'exploitant du réseau de métro de Hong Kong a mis en cause vendredi le groupe français Thales après une collision entre deux trains en mars, estimant qu'une défaillance d'un logiciel était à l'origine de l'accident.

Le 18 mars, deux trains sans passagers s'étaient percutés à un croisement dans une importante station du réseau à l'occasion du test d'un nouveau système de signalisation. Un conducteur avait été blessé et un train avait déraillé.

Après trois mois d'enquête, MTR affirme que trois erreurs de codage commises par Thales lors d'un changement de logiciel en 2017 sont à l'origine de la collision.

"L'incident a été causé par des erreurs dans la mise en place du logiciel qui ont été commises par le contractant du nouveau système de signalisation, Alstom-Thales DUAT Joint Venture", indique le rapport publié vendredi.

"Des mesures d'amélioration ont été recommandées au contractant", poursuit MTR qui assure qu'elle fera preuve "d'une vigilance renforcée" quant à la mise en place de celles-ci.

L'accident avait entraîné un blocage de deux jours sur une ligne majeure qui traverse le centre de Hong Kong.

Le réseau hong-kongais est réputé pour son efficacité et MTR a par ailleurs remporté des contrats d'exploitation de lignes ferroviaires à l'étranger comme à Londres, Pékin, Stockholm, Melbourne ou Sydney.

La société est cependant régulièrement critiquée à Hong Kong notamment en raison de hausses de prix.(awp)






 
 

AGEFI



...