Les discussions entre Swiss Re et Softbank au bord de la rupture

lundi, 07.05.2018

Selon le Financial Times, les négociations sont proches d'être interrompues entre le réassureur zurichois Swiss Re et Softbank.

Selon le FT, l'intérêt du groupe nippon pour Swiss Re a visiblement baissé ces dernières semaines. (keystone)

Un partenariat entre le réassureur zurichois et le conglomérat diversifié japonais semble toujours plus improbable. Alors que l'agence Bloomberg indiquait la semaine dernière que les discussions se trouvaient dans une impasse, le Financial Times (FT) va encore plus loin dans son édition de lundi. Les négociations sont proches d'être interrompues, estime le journal économique en s'appuyant sur des personnes impliquées dans le processus.

Selon les sources, l'intérêt du groupe nippon pour Swiss Re a visiblement baissé ces dernières semaines, écrit encore le FT. En outre, les spéculations sur l'étendue d'une possible participation de Softbank dans le capital de Swiss Re ont été régulièrement révisée vers le bas.

Les discussions autour d'un éventuel partenariat sont connues depuis février, liées au voeu de Softbank de prendre une participation majeure dans Swiss Re. La marque d'environ un tiers a tout d'abord été évoquée, puis un quart. Début avril, le réassureur indiquait en préambule de sa journée des investisseurs que les discussions avec le conglomérat nippon se trouvaient encore à un stade préliminaire et que sa participation ne devrait cependant pas dépasser la barre des 10% du capital-actions.

Swiss Re n'a pas besoin de capital

Swiss Re a catégoriquement exclu une hausse de capital en vue de l'accord. Le groupe n'a pas besoin d'argent frais, selon sa direction. Swiss Re en a apporté la preuve cette semaine: un programme de rachat d'actions jusqu'à un milliard de francs a débuté lundi.

Swiss Re reste peu transparent concernant la thématique Softbank. Lors de la présentation des résultats trimestriels vendredi dernier, l'entreprise n'a pas évoqué Softbank dans son communiqué. Interrogé à ce sujet lors d'une téléconférence, le directeur financier (CFO) John Dacey, qui a succédé à David Cole fin mars, a assuré que les pourparlers étaient toujours en cours en vue d'une "opportunité de collaboration" évoquant un "éventuel partenariat stratégique". Il a toutefois indiqué ne rien pouvoir dire de nouveau à ce sujet à l'heure actuelle.

M. Dacey a renvoyé à de précédentes déclarations concernant une éventuelle coopération avec Softbank: le grand potentiel des entreprises du conglomérat japonais en termes de clientèle est intéressant. Des discussions sont en outre menées avec d'autres partenaires potentiels et existants, a encore ajouté le CFO. Softbank a, lui, manifesté son intérêt pour les grandes quantités de données détenues par Swiss Re. Contacté par le FT, le groupe nippon n'a pas souhaité faire de commentaire.

A la Bourse suisse, le possible intérêt faiblissant de Softbank pour Swiss Re n'a que peu mis l'action du réassureur sous pression. La nominative a repris 0,9%, parallèlement à un SMI en hausse de 0,84%. (awp)






 
 

AGEFI



...