ABB: nouvelles spéculations sur la vente de la division réseau électrique

lundi, 19.11.2018

Selon le Financial Times, les négociations entre ABB et le groupe japonais Hitachi sont à un stade assez avancé à propos de l'achat d'une partie ou de toute la division réseau électrique évaluée à environ 13 milliards de dollars.

Pour le Financial Times, ABB a réfléchi à se débarrasser de sa branche Power Grids il y a deux ans, sous la pression de Cevian Capital, un de ses actionnaires. (keystone)

La spéculation sur la vente de l'activité d'ABB dans les équipements pour réseaux électriques (Power Grids) ne faiblit pas. Après l'agence Reuters, c'est le Financial Times qui s'en fait l'écho. ABB n'a pas voulu commenter le sujet.

Selon le quotidien britannique, les négociations avec le groupe japonais Hitachi sont à un stade assez avancé à propos de l'achat d'une partie ou de toute la division, évaluée par certains analystes à environ 13 milliards de dollars.

Reuters a annoncé la semaine dernière qu'ABB était en discussion avec les conglomérats industriels japonais Hitachi et Mitsubishi Electric, ainsi qu'avec State Grid of China sur une vente de la division. ABB espérait qu'un accord pourrait être annoncé plus tard cette semaine, selon l'agence.

Pour le Financial Times, ABB a réfléchi à se débarrasser de sa branche Power Grids il y a deux ans, sous la pression de Cevian Capital, un de ses actionnaires. Ulrich Spiesshofer, directeur général d'ABB, avait alimenté les spéculations en juin quand il a déclaré au journal: "Vous ne pouvez jamais dire que ce qui concerne le portefeuille est figé dans le marbre".

Toujours selon le FT, ABB aurait été confronté à des options limitées pour sa division réseaux électriques. "Une vente à un acheteur chinois aurait très certainement été bloquée par les États-Unis pour des raisons de sécurité et une coentreprise avec Siemens pourrait poser d'importants problèmes en matière d'antitrust."

De plus, "les problèmes rencontrés par General Electric aux États-Unis ont mis en lumière les pressions exercées sur les conglomérats industriels pour qu'ils abandonnent leurs activités et se concentrent sur moins de secteurs".

Ces nouvelles rumeurs semblaient plaire aux analystes, qui créditaient l'action ABB d'une progression de 1,6% à 20,38 francs à la Bourse suisse. L'indice SMI progressait quant à lui de 0,71%.(awp)






 
 

AGEFI



...