Les CFF ne devront pas geler leurs prix

mardi, 14.03.2017

Selon le Conseil fédéral, il n'y a pas de base légale permettant d'interdire ou d'influencer d'une manière générale les hausses tarifaires du transport de voyageurs.

Le bilan en ce qui concerne la qualité et la disponibilité du réseau des CFF est mauvais, estime le député Lukas Reimann (UDC/SG). Les cadres ont vu leurs salaires et bonus augmenter. Dans le même temps, les prix continuent de grimper, et ce sont les voyageurs qui passent à la caisse.

Les CFF pourront encore augmenter les prix des billets et des abonnements de train à l'avenir. Le Conseil national a enterré mardi par 164 voix contre 12 et 16 abstentions une motion de Lukas Reimann (UDC/SG) qui voulait introduire un gel des tarifs.

Le bilan en ce qui concerne la qualité et la disponibilité du réseau des CFF est mauvais, estime le député. Les cadres ont vu leurs salaires et bonus augmenter. Dans le même temps, les prix continuent de grimper, et ce sont les voyageurs qui passent à la caisse.

Pas question, a répondu le Conseil fédéral. Il n'y a pas de raison pour le faire, ni de base légale permettant d'interdire ou d'influencer d'une manière générale les hausses tarifaires du transport de voyageurs, a lancé la ministre des transports Doris Leuthard. Et les coûts totaux ne sont couverts qu'à 50% par les usagers. - (awp)



 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...