Les assureurs maladie déplorent une mise sous tutelle des patients

mercredi, 19.08.2020

Santésuisse et Curafutura ne veulent pas d'une limitation de l'accès aux soins. Les deux faîtières l'ont rappelé suite à la mise en consultation d'un paquet de mesures par le Conseil fédéral.

Maude Bonvin

«Nous prônons des solutions plus libérales», souligne Verena Nold, directrice de Santésuisse. Keystone.

Les deux faîtières des assureurs maladie, Santésuisse et Curafutura,  condamnent une étatisation du système de santé. «Nous prônons des solutions plus libérales que celles proposées par le Conseil fédéral», déclare Verena Nold, directrice de Santésuisse.






 
 

AGEFI



...