Repower: Monika Krüsi succède à Pierin Vincenz à la présidence

mercredi, 16.05.2018

Sans surprise, les actionnaires du fournisseur d'électricité grison ont entériné la nomination de Monika Krüsi comme présidente du conseil d'administration, proposée suite au départ de Pierin Vincenz.

Monika Krüsi.

Hansueli Sallenbach, qui a été proposé comme nouveau représentant d'Axpo, remplace pour sa part Rolf Mathis, qui ne briguait pas non plus de nouveau siège au sein de l'organe de surveillance, indique mercredi Repower dans un communiqué.

Les cinq autres administrateurs ont pour leur part été confirmés dans leurs fonctions par les 191 actionnaires (87,17% des droits de vote) présents à Landquart (GR).

Pierin Vincenz avait annoncé en janvier qu'il ne se représenterait pas et comptait désormais se concentrer sur son mandat d'investisseur dans les petites et moyennes entreprises (PME). Le Grison avait été élu à l'assemblée générale de 2016.

Fin 2017, l'ancien directeur général de la banque Raiffeisen et ex-président de l'assureur Helvetia avait fait l'objet d'une enquête de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) pour des soupçons de conflits d'intérêts. Fin décembre, la Finma avait toutefois clos la procédure "d'enforcement", soit d'application de la loi, à l'encontre de M. Vincenz, après sa décision d'abandonner ses fonctions dirigeantes auprès d'établissements assujettis au régulateur et de renoncer à toute fonction de ce genre à l'avenir.

Soupçonné de gestion déloyale dans l'environnement d'Aduno et Investnet, Pierin Vincenz, qui conteste les accusations portées à son encontre, se trouve depuis début mars en détention préventive. Cette enquête fait suite à une plainte pénale déposée fin 2017 par l'émetteur de cartes de crédit Aduno, société contrôlée à 25% par la banque et présidée par M. Vincenz entre 1999 et 2017. Aduno lui reproche de s'être enrichi personnellement lors de plusieurs acquisitions, notamment celle de la société d'investissement Investnet, revendue depuis par Raiffeisen.

Résultat opérationnel attendu en baisse

Lors de l'assemblée générale de Repower mercredi, les actionnaires ont en outre approuvé le rapport annuel et les comptes consolidés 2017, de même que la décharge du conseil d'administration. L'affectation demandée du résultat et le report de 36,35 millions de francs sur l'exercice en cours ont également été acceptés.

En raison de l'environnement toujours exigeant et de la consolidation de l'entreprise, les investisseurs ont suivi la proposition du conseil d'administration de renoncer comme l'an dernier à la distribution d'un dividende.Le directeur général Kurt Bobst est revenu sur les objectifs pour 2018. Il s'attend à un résultat opérationnel moins élevé qu'en 2017, dans un environnement toujours exigeant et du fait d'une volatilité croissante des prix du marché.

Repower se montre toutefois confiant pour le futur, estimant être bien positionné avec son orientation stratégique.L'électricien a dégagé un bénéfice de 20 millions de francs en 2017, contre une perte d'un million un an plus tôt. Côté opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) a bondi de 52,9% à 33,8 millions. Même évolution en ce qui concerne le bénéfice brut (Ebitda), qui a atteint 79 millions.(awp)

 

 






 
 

AGEFI



...