Le maire de Genève promet de réduire les notes de frais

samedi, 10.11.2018

Sami Kanaan, maire de Genève, souhaite plus de transparence et de réglementation dans les notes de frais des conseillers administratifs de la ville.

Pour Sami Kanaan, maire de Genève, "L'auto-discipline de certains collègues n'a pas fonctionné et c'est très regrettable."

Sami Kanaan a, dans le cadre des notes de frais des conseillers administratifs de la Ville de Genève, indirectement accusé ses collègues du conseil municipal de manquer de respect pour la fonction. Par ailleurs, il promet que les dépenses vont baisser.

Sami Kanaan a déclaré dans une interview publiée samedi par plusieurs journaux Tamedia qu'il avait appris que le champagne, les cocktails et les courses en taxi privé avaient fini sur les notes de frais de certains de ses collègues du gouvernement grâce au rapport de la Cour des comptes. "L'auto-discipline de certains collègues n'a pas fonctionné et c'est très regrettable."

A la question de savoir s'il s'agissait d'un manque de respect pour la fonction, M. Kanaan a répondu : "Dans les cas spécifiques mentionnés dans le rapport, on peut le dire."

Au début du mois, la Cour des comptes de Genève avait publié un rapport dénonçant les excès de dépenses de l'administration municipale. Guillaume Barazzone, par exemple, s'est vu rembourser 42.000 francs pour la seule année dernière, dont plus de 17.000 francs pour les frais de téléphonie mobile. Il a expliqué qu'il avait en partie confondu sa carte de crédit privée avec celle de la ville parce qu'elles se ressemblent. Il a avoué des erreurs et a remboursé plus de 50.000 francs à la ville.

Transparence accrue

Sami Kanaan, qui est responsable de la culture et du sport, a eu 27.000 francs de frais annuels moyens, selon une liste publiée par la ville. M. Kanaan a expliqué qu'il s'agissait principalement de frais de voyage et que tout cela était lié à sa fonction politique. "Je peux expliquer toutes les dépenses."

Il a poursuivi en disant que les cas d'abus ne pouvaient pas se reproduire. Le système de contrôle a été considérablement amélioré et la transparence s'est accrue. "Nous devons changer les choses maintenant et examiner les règlements sur les dépenses des autres villes." (awp)






 
 

AGEFI



...