Romande Energie construit le premier parc solaire flottant sur le lac des Toules

lundi, 18.03.2019

Romande Energie va mettre en service un parc solaire flottant en milieu alpin. Pionnière mondiale, cette installation située à 1'810 mètres d’altitude sur le lac des Toules, en Valais, fera face à des conditions extrêmes, mais promet un rendement énergétique élevé.

2'240 m2 de panneaux solaires bifaciaux produiront alors plus de 800'000 kilowattheures par an, équivalant à la consommation annuelle de près de 220 ménages.

La construction de la structure dite de démonstration, étape préalable au développement d’un parc solaire flottant d’envergure, débute aujourd’hui sur le lac des Toules en Valais. Le projet novateur a débuté en août 2013, avec l’installation d’une structure pilote de 60 m2 à proximité du lac. Elle permet de tester différents types de panneaux solaires et leur inclinaison, pour choisir la solution la mieux adaptée au projet. Afin de compléter ces premières études, Romande Energie a lancé la deuxième phase du projet le 3 mars 2017, en mettant à l’enquête la construction d’un parc solaire flottant dit de démonstration.

Alors que le canton du Valais a octroyé l’autorisation correspondante en septembre de la même année, le projet a franchi une nouvelle étape : il a été confirmé qu’il bénéficiera de la GRU (Grande rétribution unique) de la Confédération durant toute son exploitation.

La construction de ce premier parc solaire flottant en milieu alpin se déroule en plusieurs étapes. Elle débute ce jour par les travaux de raccordement au réseau électrique, puis de génie civil. Les structures flottantes en alliage aluminium et polyéthylène haute densité, ainsi que les panneaux photovoltaïques seront ensuite assemblés. L’ensemble de la structure sera finalement glissé sur l’eau, pour une mise en service prévue à l’automne 2019.

L’installation se composera quant à elle d’un tapis de 36 flotteurs qui, arrimés au fond du lac à l’aide de poids, s’élèveront et s’abaisseront en même temps que le niveau d’eau. 2'240 m2 de panneaux solaires bifaciaux produiront alors plus de 800'000 kilowattheures par an, équivalant à la consommation annuelle de près de 220 ménages.

Une installation pionnière

Etape préalable à un projet d’envergure, ce parc de démonstration vise à en vérifier la faisabilité technique et financière. Si les résultats sont favorables, plus de 24 millions de kilowattheures pourraient à terme être produits chaque année.

Selon les études déjà réalisées, cette installation innovante présente en effet un rendement énergétique particulièrement élevé : elle devrait produire jusqu’à 50% d’énergie en plus qu’un parc de mêmes dimensions situé en plaine.

Ce résultat s’explique entre autres par la forte réflexion de la lumière sur la neige, qui augmente le rendement des panneaux solaires. L’installation fera toutefois face à des conditions extrêmes dues à l’altitude: « En collaborant avec des entreprises spécialisées sur ces questions, nous sommes aujourd’hui à même de proposer une solution innovante adaptée et pour laquelle nous avons d’ores et déjà déposé une demande de brevet», se réjouit Pierre-Alain Urech, directeur général de Romande Energie.






 
 

AGEFI



...