Roche: Tecentriq approuvé en Chine contre un cancer du poumon

vendredi, 14.02.2020

Roche a décroché en Chine une homologation pour son anticancéreux Tecentriq, en combinaison avec une chimiothérapie, dans l'indication en première ligne de traitement contre le cancer du poumon.

Le cancer du poumon représente le cancer le plus répandu dans l'Empire du Milieu, souligne Roche.(Keystone)

L'anticancéreux Tecentruq (atezolizumab) de Roche, en combinaison avec une chimiothérapie, a reçu une homologation en Chine. Il est indiqué en traitement contre le cancer du poumon à petites cellules à un stade étendu (ES-SCLC).

Le laboratoire rhénan précise vendredi qu'il s'agit du premier feu vert chinois à un traitement reposant sur le Tecentriq, qui survient moins d'un an après l'approbation des autorités sanitaires aux Etats-Unis et en Europe.

Le cancer du poumon représente le cancer le plus répandu dans l'Empire du Milieu et constitue la première cause oncologique de décès, souligne un communiqué. La forme SCLC compte pour environ 15% de l'ensemble des cas diagnostiqués avec un cancer du poumon, dont deux tiers au stade étendu (ES) déjà. Seuls 2% de ces patients survivent au-delà de deux ans après la pose du diagnostic.

La décision du régulateur chinois repose sur les résultats de l'étude de phase III IMPower133, démontrant une prolongation de l'espérance de vie par rapport à un traitement chimiothérapeutique administré seul.

L'anticorps monoclonal Tecentriq est déjà homologué aux Etats-Unis et en Europe notamment contre diverses formes du cancer du poumon, de la vessie ou du sein.

Le traitement fait en outre l'objet de dizaines d'études, dont plusieurs de phase III, portant sur diverses formes de cancer: poumon, peau, organes génitaux, sein, intestins, ou encore tête et cou, en monothérapie ou en combinaison.(awp)






 
 

AGEFI




...