L'horloger vaudois RJ licencie ses 33 collaborateurs

vendredi, 28.02.2020

RJ Watches a annoncé que le saoudien Alliance Investment Group, son actionnaire majoritaire, cessait ses investissements. L'entreprise d'Eysins ne peut continuer son activité et a lancé une procédure de faillite.

Le groupe générait un chiffre d'affaires annuel de quelque 10 millions de francs.

Lâché par son actionnaire saoudien Alliance Investment Group, l'horloger vaudois RJ doit mettre la clef sous la porte et licencier 33 collaborateurs. L'entreprise d'Eysins a demandé l'ouverture d'une procédure de faillite.

Le conseil d'administration de RJ Watches a été informé de la décision de Alliance Investment Group, son actionnaire majoritaire, d'arrêter ses investissements dans la société.

"Cette décision imprévisible a été communiquée avec effet immédiat, ce qui rend la continuation de l'activité impossible et la recherche d'un éventuel repreneur infaisable dans de si courts délais", relate la marque horlogère.

RJ affiche un chiffre d'affaires annuel de quelque 10 millions de francs. Pas encore rentable, la société prévoyait de le devenir en 2020 ou durant les prochaines années, indique Le Temps dans son édition de vendredi. Créée à Genève en 2004, RJ Romain Jerome avait pris la raison sociale RJ il y a deux ans.(ats)






 
 

AGEFI



...