Richemont: ventes en baisse sur les cinq premiers mois de l'année

mercredi, 14.09.2016

Richemont a enregistré des ventes en baisse de 13% en monnaies locales et de 14% en euro sur les cinq premiers mois de son exercice décalé 2016/2017.

Les deux régions où le recul a été le plus marqué sont l'Europe (-18%) et le Japon (-25%).

Richemont a enregistré des ventes en baisse de 13% en monnaies locales et de 14% en EUR sur les cinq premiers mois de son exercice décalé 2016/2017, clos au 31 août, par rapport à la même période l'an dernier, selon des chiffres non audités. Le groupe s'attend à un bénéfice opérationnel amputé de 45% pour l'ensemble du premier semestre, précise-t-il mercredi un communiqué.

Suite à la fusion entre Net-A-Porter et Yoox en octobre 2015, les chiffres excluent les ventes de Net-A-Porter enregistrées sur la période précédente.

Les résultats sont inférieurs aux prévisions des analystes interrogés par AWP. Ces derniers s'attendaient à des recettes en baisse de 10% en monnaies locales et de 12% en euro.

Le groupe explique les faibles résultats par une base de comparaison haute l'année dernière, un environnement mondial difficile, dans lequel la volatilité des taux de change a pesé, mais également par le rachat de stocks dans l'horlogerie.

Le groupe genevois s'attend à ce que le marché ne s'améliore pas à court terme. Le bénéfice opérationnel devrait reculer de 45% au premier semestre, notamment à cause des coûts exceptionnels liés à la restructuration, qui avoisinent 65 mio EUR. Le bénéfice net sera impacté de manière similaire.

Dans l'horlogerie, qui comprend entre autres les marques Vacheron Constantin, Baume & Mercier, Jaeger-LeCoultre, Piaget, Lange & Söhne et IWC, les ventes ont décliné de 19% ou 18% en monnaies locales (ML).

Dans la joaillerie, incluant les marques Cartier et Van Cleef & Arpels, le chiffre d'affaires a chuté de 16%, soit une baisse de 15% hors effets de change.

Les autres activités, qui rassemblent Montblanc, Chloé, Azzedine Alaïa and Peter Millar, ont enregistré une hausse de 2% des ventes, respectivement 3% en monnaies locales.

Toutes les zones géographiques ont enregistré des ventes en forte baisse. Les deux régions où le recul a été le plus marqué sont l'Europe (-18% en ML) et le Japon (-25% en ML), où l'appréciation du yen a dissuadé les achats des touristes. Au Royaume-Uni, les ventes ont progressé hors effet de change grâce à l'affaiblissement de la livre suite au référendum sur le Brexit. La France a de son côté enregistré un net recul, en raison d'une fréquentation touristique moins importante.

Le Moyen-Orient a accusé un repli de 10% des ventes. En Asie-Pacifique, la baisse a atteint 9% (ML), la croissance en Chine continentale et en Corée du Sud n'a pas permis de compenser le recul à Hong-Kong et Macao. Dans ces deux derniers lieux, Richemont a procédé à des rachats de stocks.

La chute est moins marquée dans la région Amériques (-6%), qui a enregistré une progression des ventes dans la joaillerie et les accessoires mais a souffert de difficultés dans l'horlogerie.

Les résultats semestriels (à fin septembre) seront publiés le 4 novembre. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...