Revenus et commandes en nette baisse pour Komax

mardi, 28.01.2020

Les commandes de la société lucernoise Komax se sont contractées de 17,7% à 408,7 millions de francs l'an dernier, alors que les revenus se sont tassés de près de 13% à environ 415 millions.

Komax entend introduire le chômage partiel sur ses sites suisses dès le 1er mars. (Keystone)

Komax a vécu une année 2019 difficile, reflet de l'affaiblissement de la production automobile. Le fabricant lucernois d'installations de fabrication de câbles a vu ses commandes et ses revenus chuter. Alors que sa marge opérationnelle Ebit a aussi dégringolé, la société lucernoise entend introduire le chômage partiel sur ses sites suisses dès le 1er mars.

Dans un climat d'incertitude liés à divers facteurs d'ordre politique, ont le conflit commercial sino-américain, l'évolution défavorable des marchés observée en première partie d'année s'est poursuivie au 2e semestre, explique mardi Komax dans ses premières informations quant à la marche de ses affaires en 2019. Moins enclins à investir, les clients ont reporté certains projets et par conséquent leurs commandes.

Les entrées d'ordres se sont contractées de 17,7% à 408,7 millions de francs, alors que les revenus se sont tassés de près de 13% à environ 415 millions. Si ces derniers ont légèrement crû au 2e semestre à 212 millions par rapport aux six premiers mois, en partie en raison de deux acquisitions, les commandes, tout comme la marge opérationnelle Ebit ont chuté, les premières à 202 millions et la seconde à environ 4%.

La marge Ebit de l'ensemble de l'année est ressortie à 5,5%, bien loin des 14% affichés en 2018. L'entreprise établie à Dierikon explique le plongeon du fait de dépenses supplémentaires inattendues relatives à certains projets pionniers pour quelques clients de l'industrie automobile dans le domaine des nouvelles technologies.

Prenant acte de cette expérience, Komax indique vouloir à l'avenir se concentrer à nouveau sur des projets moins risqués.

Nettement inférieures aux propres attentes de la société de Suisse centrale, les commandes tout comme le chiffres d'affaire sont restés bien au-delà des anticipations moyennes des analystes. Sondés par AWP, ces derniers tablaient sur des entrées d'ordres de 426,2 millions de francs et des revenus de 421,8 millions.

Evoquant l'exercice en cours, Komax relève vouloir continuer à développer ses activités. Cependant, le groupe, qui rappelle avoir connu un très forte croissance ces dernières années, s'attend à un passe difficile et entend dans ce contexte réviser ses structures et, si nécessaire, procéder à des changements au niveau du personnel. L'entreprise ne peut ainsi exclure des licenciements.

Pour l'heure, Komax entend introduire des réduction d'horaires sur ses sites helvétiques de Dierikon, Rotkreuz et Küssnacht am Rigi à compter du 1er mars prochain. Dans les prochaines semaines, le conseil d'administration fera le point sur la situation des marchés et révisera les objectifs financiers fixés pour la période 2017 à 2021. (awp)






 
 

AGEFI




...