Résultats conformes aux attentes pour Sensirion

mercredi, 19.08.2020

Sensirion a nettement amélioré sa rentabilité au premier semestre. L'Ebitda ajusté a atteint 22,5 millions, contre 8,4 millions un an plus tôt.

L'entreprise a précisé ses objectifs annuels tablant sur des ventes de 200 à 240 millions de francs. (Keystone)

Le fabricant de microcapteurs Sensirion a enregistré des résultats en ligne avec les attentes sur les six premiers mois de l'année. Les ventes se sont inscrites à 113,7 millions, en hausse de 35,5% sur un an, selon le rapport semestriel publié mercredi.

La société a nettement amélioré sa rentabilité. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a atteint 22,5 millions, contre 8,4 millions un an plus tôt, tandis que la marge afférente s'est inscrite à 19,7%, contre 10% au premier semestre 2019. Non ajusté, il plus que quadruplé, à 20,1 millions.

Le bénéfice net est ressorti à 11,1 millions, contre une perte de 1,9 millions essuyée sur la même période en 2019. A l'époque, le groupe avait fait face à des reports de commandes et des difficultés sur l'important débouché que représente l'industrie automobile.

La copie rendue par le groupe basé à Stäfa est peu ou prou conforme au consensus AWP, qui tablait sur un chiffre d'affaires de 113 millions de francs et un Ebitda ajusté de 21,5 millions.

Les flux de trésorerie disponibles se sont hissés à 10,3 millions, contre 1 million un an auparavant.

Evolution disparate selon les marchés

Sensirion a connu une évolution disparate dans ses différents marchés. Les capteurs pour les respirateurs ont profité d'une demande en forte hausse en raison de la pandémie de coronavirus, un effet unique selon l'entreprise. En excluant cet effet, les ventes n'auraient progressé que de 10,3%.

Ainsi, sur les 42,8 millions de francs générés dans la division dédiée aux dispositifs médicaux (+148% sur un an), 24 millions ont été apportés par les capteurs pour respirateurs (contre 2,6 millions un an plus tôt), a expliqué le directeur général (CEO) Marc von Waldkirch, en conférence de presse.

Les capacités de production ont du être multipliées par huit, voire 10, pour répondre à la forte demande et des collaborateurs, externes principalement, ont été engagés.

La division Industrie a vu ses ventes progresser de 5,4% à 36,8 millions de francs, profitant de la demande plus forte qu'attendu pour de nouveaux capteurs destinés à mesurer les particules fines et le dioxyde de carbone (CO2).

La division Consommateurs n'a pas été en reste, avec des recettes de 8,6 millions de francs, en hausse de 27% sur un an, à la faveur de nouveaux projets avec des capteurs d'humidité et la bonne performance du portefeuille existant.

Seule la division Automobile a fait pâle figure, avec une hausse de 2% des ventes sur un an à 25,5 millions. La demande pour les capteurs de flux destinés à cette industrie s'est tarie, après un premier trimestre solide, en raison des fermetures d'usines en lien avec la pandémie.

Objectifs précisés

L'entreprise a précisé ses objectifs annuels, qu'elle avait relevés en juin, tablant sur des ventes de 200 à 240 millions de francs. Désormais, elle s'attend à atteindre 210 à 230 millions de chiffre d'affaires en 2020. Concernant la rentabilité, tant la marge brute que la marge Ebitda ajustée sont attendues au même niveau qu'au premier semestre.

A moyen terme, le groupe souhaite encore se renforcer dans les capteurs environnementaux, pilier de la stratégie de croissance. Les capteurs de particules fines trouveront des applications dans l'industrie automobile, mais aussi dans le bâtiment avec les purificateurs d'air notamment.

Les activités de Sensirion sont restées robustes pendant la crise, les succès des nouveaux produits illustrant une tendance positive, relèvent les analystes de Vontobel. L'année prochaine, les ventes devraient se normaliser, raison pour laquelle un repli de 7% est attendu.

Vers 12h30, le titre Sensirion grappillait 0,2% à 48,75 francs dans un SPI en hausse de 0,45%. (awp)






 
 

AGEFI



...