Belimo : la belle performance amplement anticipée

jeudi, 03.08.2017

Résultats. Cette PME demeure très performante et une référence industrielle avec une forte croissance et une rentabilité supérieure.

Philippe Rey

Belimo est une des meilleures entrées en bourse depuis ces 25 dernières années. (Keystone)

Le groupe Belimo a réalisé une solide croissance organique lors du premier semestre 2017, tout en maintenant sa rentabilité à des hauts niveaux. De tels résultats étaient attendus par le marché, ce que reflète la valorisation boursière élevée de Belimo à près de 2,5 milliards de francs. En matière de performance globale (y compris les relations sociales), Belimo contribue à une plus grande efficacité énergétique et apparaît comme une excellente PME suisse (son siège se trouve à Hinwil dans le canton de Zurich). Son évolution en bourse depuis l’IPO en 1995 s’avère remarquable. Une des meilleures entrées en bourse (SIX Swiss Exchange) qui a eu lieu lors des 25 dernières années.

 

Le leader mondial de la technologie des servomoteurs et vannes pour le chauffage, la ventilation et la climatisation a accru son chiffre d’affaires net de 5,3% à 288,5 millions de francs durant les six premiers mois de 2017 (+5,6% en monnaies locales). Ce groupe entièrement focalisé, contrairement à des plus grands concurrents comme Honeywell ou Johnson Controls, opère au plan mondial et est présent localement dans plus de 80 pays.

 

Belimo se concentre sur l’assemblage final, le testing et les solutions sur mesure (customizing). Ses produits disposent d’interfaces ouvertes, si bien qu’ils peuvent être utilisés sans problème avec toutes les marques courantes de la régulation. Cet avantage est apprécié tant par les maîtres d’ouvrage et les bureaux d’étude que par les utilisateurs et les professionnels de maintenance, que ce soit du fait d’une plus grande souplesse lors de la conception de l’installation ou en raison d’une plus grande indépendance lors du choix des produits et fournisseurs appropriés.  

 

Marge EBIT de 17%

 

Son bénéfice d’exploitation (EBIT) s’est établi à 49,1 millions (46,9 millions un an auparavant), ce qui correspond à une marge de 17,0% (17,1%). Le résultat net a atteint 38,4 (37,8) millions. La marge EBITDA (excédent brut d’exploitation) demeure clairement au-dessus des 20% (21,2%). Cependant, les flux net de trésorerie d’exploitation se sont réduits à 35,3 (50,8) millions du fait d’un besoin plus grand en fonds de roulement. En concomitance avec des dépenses d’investissement (capex) plus importantes, de sorte que le free cash flow ressort à 24,1 (44,7) millions. A fin juin 2017, Belimo, qui est dénué de dettes financières, présentait des liquidités nettes de 82 millions de francs et un taux d’autofinancement (equity ratio) de 81%, autre signe d’une excellente entreprise.

 

Sa croissance s’est révélée forte et équilibrée au premier semestre dans les grandes régions de marché : Europe (+5,3% en monnaies locales), Amériques (+4,6%) et Asie Pacifique (+10,9%). Le chiffre d’affaires continuera à augmenter au second semestre. Belimo s’attend à ce que l’activité de construction poursuive son évolution positive. Toutefois, la situation politique actuelle au Moyen-Orient suscite de l’incertitude. La région de marché Amérique évoluera positivement d’ici à la fin de l’année. Les prévisions pour l’industrie de la construction demeurent satisfaisantes dans la région Asie Pacifique.

 

Renforcement avec les capteurs

 

Etre leader de marché est une obligation et une source de motivation, indique Hans-Peter Wehrli, président du conseil d’administration. Les dépenses en recherche et développement (R&D) augmenteront, de même que la capacité d’innovation comme cela a été déjà annoncé, en raison du renforcement de la gamme de produits de capteurs et l’opportunité qu’offre la numérisation à Belimo, d’après Lars van der Haegen, CEO du groupe.

 

A l’instar de Landis+Gyr, Belimo comporte un potentiel important dans le domaine d’une meilleure utilisation de l’énergie et des ressources dont l’eau. L’approvisionnement (sourcing avec des partenaires, spécialistes et matières de base) constitue 86% des coûts de production de Belimo, l’assemblage 10% ainsi que le customizing et la distribution 4%. En pouvant croître organiquement avec un rendement des capitaux employés (ROCE) qui se situe 25% et 30%, Belimo continuera à créer beaucoup de valeur.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...