Wells Fargo sévèrement sanctionnée par la Fed

samedi, 03.02.2018

Responsable d'un scandale massif de comptes fictifs, la banque américaine Wells Fargo est interdite de toute expansion par la Fed. Une mesure sans précédent.

Entre 2002 et le printemps 2017, Wells Fargo a reconnu avoir ouvert 3,5 millions de comptes fictifs . (Keystone)

La banque américaine Wells Fargo, responsable d'un scandale massif de comptes fictifs, a été sévèrement sanctionnée par la Fed vendredi qui lui interdit toute expansion, une mesure sans précédent pour un établissement bancaire de cette taille.

Cette sanction, à laquelle consent le groupe bancaire, interdit à la plus grosse banque américaine en terme de dépôts, de croître davantage avant d'avoir pris des mesures pour corriger ses erreurs.

La Fed exige que la banque rectifie drastiquement son mode de fonctionnement, ce qui va conduire au remplacement de quatre membres du Conseil d'administration, selon un communiqué de l'autorité de régulation.

Ces mesures prennent une signification d'autant plus symbolique qu'elles constituent la dernière décision règlementaire majeure pour la présidente Janet Yellen, qui quitte la Fed samedi après quatre ans à sa tête.

"A la suite des récents et très nombreux abus de consommateurs et d'autres défaillances par Wells Fargo, la Réserve fédérale annonce qu'elle va restreindre la croissance de l'établissement jusqu'à ce qu'il améliore suffisamment son mode de fonctionnement", indique la Fed dans un communiqué.

Des responsables de l'autorité de régulation ont reconnu dans une conférence de presse téléphonique que cette mesure, qui gèle la croissance des actifs du mastodonte bancaire jusqu'à nouvel ordre sur la base de leur niveau moyen au cours des deux derniers trimestres, est sans précédent.

Wells Fargo va en outre "remplacer trois membres du conseil d'administration d'ici avril et un quatrième à la fin de l'année", ajoute la banque centrale. Les noms de ces responsables n'ont pas été divulgués mais la banque avait déjà annoncé cet été un vaste remaniement de son conseil d'administration.

Entre 2002 et le printemps 2017, Wells Fargo a reconnu avoir ouvert 3,5 millions de comptes fictifs ce qui avaient permis à ses employés de toucher des primes liées à la vente de nouveaux produits aux clients.

Il a ensuite été découvert que la banque californienne avait fait payer des primes d'assurance superflues à plus d'un demi-million de clients sur leurs crédits automobiles.

A la suite de ces malversations, quelque 5.300 employés avaient été licenciés et Wells

Conduite pernicieuse

"On ne peut tolérer, dans aucune banque, cette conduite pernicieuse et persistante et les clients lésés par Wells Fargo sont en droit d'attendre des réformes robustes et exhaustives afin que ces abus ne se reproduisent plus", a déclaré la présidente de la banque centrale Janet Yellen, qui sera remplacée par Jerome Powell.

Le nouveau gouverneur de la Fed responsable de la régulation bancaire, Randal Quarles, nommé par Donald Trump, s'est récusé de l'enquête dès sa nomination en décembre et n'a donc pas participé à la décision. Il avait des intérêts dans la banque qu'il a cédés avant d'intégrer la Fed.

Sur un ton peu amène, la Fed adresse plusieurs lettres aux dirigeants, notamment John Stumpf, le président d'alors qui a quitté le groupe bancaire en octobre 2016.

"En tant que président vous ne vous êtes pas assuré que le conseil d'administration soit informé en détail" des ces défaillances.

"En plus, il ne semble pas que vous ayez ordonné une enquête sérieuse sur les pratiques de ventes", poursuit la Fed qui stigmatise la performance du dirigeant "comme un exemple de supervision inefficace".

Dans un communiqué publié après l'annonce de la Fed, Wells Fargo affirme qu'elle va fournir à la Fed un plan pour réformer son mode de fonctionnement dans les 60 jours.

"Notre conseil d'administration s'engage à répondre aux attentes de nos instances de réglementation et à protéger et servir les intérêts de nos actionnaires, clients, membres de l'équipe et de la collectivité", a déclaré Betsy Duke, présidente de Wells Fargo et ancien membre du conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale.

Elle a remplacé Stephen Sanger, qui a quitté ses fonctions en janvier dans le sillage du scandale. Celui-ci a également reçu une lettre de remontrance de la Fed. 5awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...