Relief Therapeutics: amende de 12.000 francs pour entorse aux devoirs d'annonce

jeudi, 08.10.2020

Relief Therapeutics doit payer une amende de 12.000 francs, n'ayant pas déclaré dans les délais impartis les actions nouvellement émises à partir de son capital conditionnel.

Des lacunes ont aussi été constatées concernant la date de publication du rapport de gestion.(Keystone)

Relief Therapeutics, dont la valorisation moribonde s'est envolée au printemps sur fonds d'espoir de traitement contre la Covid-19, hérite d'une amende de 12.000 francs de la part du gendarme de la Bourse suisse.

SIX Exchange Regulation (SER) a déterminé que la société pharmaceutique genevoise avait failli à son obligation de déclarer dans les délais impartis les actions nouvellement émises à partir de son capital conditionnel.

Des lacunes ont aussi été constatées concernant la date de publication du rapport de gestion et des assemblées générales de 2018 et 2019, ajoute SER dans un communiqué jeudi.
L'ordonnance de sanction est entrée en force.

Nouveau directeur financier

La société pharmaceutique Relief Therapeutics a nommé avec effet immédiat un nouveau directeur financier en la personne de Jack Weinstein. Le précédent titulaire du poste, Michel Dreano, avait quitté l'entreprise en avril 2019.

Jack Weinstein dispose d'une expérience de plus de 40 ans dans la gestion d'entreprise, indique jeudi la société genevoise. Par le passé, il a déjà occupé les fonctions de directeur financier dans d'autres entreprises, mais a également travaillé comme banquier d'affaires et consultant pour l'industrie pharmaceutique.

Il présente notamment une connaissance de l'investissement dans les sociétés pharmaceutiques et des stratégies d'homologation de produits après de l'Autorité sanitaire américaine (FDA). Avant de rejoindre Relief, il était chef de l'investissement dans le domaine de la santé pour la banque d'affaires newyorkaise Avalon.(AWP)






 
 

AGEFI



...