Swiss demande à ses salariés de renoncer à une partie des salaires

dimanche, 13.09.2020

Réductions de salaires ou suppressions d'emploi: Swiss laisse ce choix à ses collaborateurs, a rapporté la «SonntagsZeitung». L'objectif est de traverser la crise avec le plus possible de collaborateurs, mais ce ne sera possible qu'avec des réductions de coûts salariaux.

Swiss doit économiser environ 20% de ses coûts. Selon le syndicat SSP/VPOD des économies de 15% sont envisagées pour le personnel. Cela met en danger 1425 des 9500 postes, selon la «SonntagsZeitung».(keystone)

Réductions de salaires ou suppressions d'emploi: Swiss laisse ce choix à ses collaborateurs, a rapporté la SonntagsZeitung. Des discussions sont en cours avec les syndicats et les représentants du personnel pour un plan social et certains points du contrat collectif de travail.

Membre du syndicat des services publics (SSP/VPOD), Stefan Brülisauer a déclaré au dominical qu'une rencontre a déjà eu lieu avec Swiss pour ce qui concerne le personnel au sol. Les négociations sur un plan social ont toujours lieu lorsque des licenciements collectifs sont prévus.

Porte-parole de Swiss, Marco Lipp a souligné est que l'objectif est de traverser la crise avec le plus possible de collaborateurs. Il a aussi précisé que cela ne sera possible que si de substantielles réductions des coûts salariaux sont réalisées dans tous les secteurs de l'entreprise.

Swiss doit économiser environ 20% de ses coûts. Le porte-parole a relevé que cela ne touche pas seulement les coûts de personnel, mais tous les autres postes de frais. Selon le syndicat, pour ce qui concerne le personnel, des économies de 15% sont envisagées. Cela met en danger 1425 des 9500 postes de Swiss, en a conclu la SonntagsZeitung.

Le journal précise que des licenciements ne sont pas un tabou. M. Lipp a relevé qu'il y a aussi discussion d'un plan social si, malgré tous les efforts, il fallait en arriver à des licenciements. Swiss travaille à plusieurs modèles, comme le temps partiel ou le départ en retraite anticipée.

Dans une prise de position publiée dimanche, Swiss a précisé que les coûts de personnel ne correspondent pas un-un avec les coûts salariaux. La situation et l'évolution future pourrait exiger des efforts de tous les collaborateurs, y compris au niveau des salaires.(awp)






 
 

AGEFI



...