Des robots mous et interactifs prennent de l’ampleur dans les murs de l’EPFL

mardi, 20.11.2018

Recherche. Depuis sept ans, d’étranges machines pliables ou pseudo-organiques émergent du Laboratoire de robotique reconfigurable. Une première spin-off est sur le point d’aboutir.

Sophie Marenne

Jamie Paik. Elle a fondé un laboratoire dédié à la "soft robotic", un domaine de recherches encore balbutiant mais prometteur.

Le meilleur des robots est celui qui est invisible. «La machine idéale est celle que vous ne voyez plus et à laquelle vous ne devez plus rien demander explicitement, à l’image d’une femme de ménage», affirme Jamie Paik, directrice du Laboratoire de robotique reconfigurable (RRL) de l’École...






 
 

AGEFI



...