«Caller» sur base élevée pour garder les titres

dimanche, 07.10.2018

Question sur l’option couverte

Martial Diserens*

(Keystone)

En février dernier, pour une première opération de bourse, j’ai acheté 800 actions Novartis à 84 francs. Cette dernière n’a cessé de baissé jusqu’à fin juin, date à laquelle le titre s’est repris pour atteindre 85,22 francs aujourd’hui. Déçu dans un premier temps, mon moral boursier est remonté également. En lisant vos chroniques depuis deux ou trois mois, je serais curieux de connaître votre avis et éventuellement votre manière de poursuivre cette opération.

Effectivement, tout en douceur, Novartis a repris des couleurs depuis cet été, avec un gain d’environ 18%. Dans votre cas et pour les lecteurs, je rappelle que vous avez bénéficié d’un dividende de 2,80 francs en mars dernier. Novartis est l’une des plus importantes valeurs du SMI et mon principe est de les garder le plus longtemps possible en complétant les dividendes par les revenus provenant de ventes d’options «calls».

Je vous conseille donc de vendre en «opening» 8 calls Novartis, échéance septembre 2019, base 96 francs à 1,20 francs. Votre encaissement s’élève à 960 francs bruts, défiscalisés. Votre réaction devrait et doit être: pourquoi base 96 francs, et pourquoi aussi long. Et bien, comme je le mentionnais plus haut, un titre comme Novartis est rentable sur la durée. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de vendre des calls sur une base (strike) d’environ 11 francs plus haute que le prix du jour. Pour ce qui est de l’échéance, elle m’a été dictée par le prix de la prime. En effet, plus on s’éloignera du prix du jour, plus la prime sera modeste, d’où la longueur de septembre 2019 qui permet d’obtenir au moins 1,20 francs. De plus, cette opération vous assure pratiquement le détachement du dividende de mars 2019 en votre faveur, ce qui n’est pas négligeable.

En résumé, ce modèle permet à l’investisseur de réguler sa rentabilité à long terme dans un marché actions de première qualité, jouant simultanément avec les dividendes et les primes «options».

Les cours ont été relevés le 4 octobre 2018, 17h00.

*Gérant de fortune indépendant. Spécialiste en options couvertes, membre de l’ASG.

Tel 021/7843922 ou martialdiserens@hotmail.com.

Posez vos questions par mail ou téléphone sur les options couvertes, l’auteur y répond dans l’édition du lundi de L’Agefi.






 
 

AGEFI



...