Que faisons-nous des «seniors»? «Senior» ou «superior»?

dimanche, 07.04.2019

Denis Klotz*

Denis Klotz

55 ans, broker en produits financiers, intermédiaire pour la clientèle institutionnelle. 30 ans de salle de marché et de résistance au stress, 70 heures de «veille» par semaine, 25 années de management, un réseau étendu. 

Un souci de santé, quelques semaines d’arrêt, «non renouvelé» à mon retour, et… plus rien, je deviens «senior». 

Je m’inscris à l’ORP. Bilan de compétences: il faut vous «réinventer», sortir de votre «zone de confort», pour survivre dans ce «VUCA world». VUCA? Volatile, Uncertain, Complex, Ambiguous, le moins que l’on puisse dire.

Vous me proposez une formation? Non, désolé vous êtes trop qualifié, nous n’avons rien pour vous. Alors, je me lance dans l’enseignement pour partager mon expérience, pour qu’elle profite à d’autres. Une révélation, mais ça n’occupe pas à 100%. En parallèle, j’effectue mes 8 à 12 recherches mensuelles demandées par l’ORP. Je m’inscris aux sites d’offres d’emplois. Surprise, il faut payer pour accéder aux «meilleures», qui tournent depuis plusieurs mois pour certaines, ou qui sont obsolètes pour d’autres. 140 recherches en une année, 4 réponses ou l’on me souhaite bonne chance pour la suite. Les 136 postulations restantes, spontanées ou non, sont restées lettres mortes. Considération zéro, ma date de naissance ne passe pas le premier filtre. De la naissance à 35 ans vous traversez 5 étapes: nourrisson, enfant, ado, jeune adulte, adulte. Après 50 ans, vous devenez «senior» pour le reste de votre vie. Longévité moyenne en Suisse: 82 ans. Plus que 27 ans à tenir….

En 2016, selon une étude de Deloitte, il y a eu plus de départs du marché de l’emploi que d’arrivées. Cela signifie une pénurie de main-d’œuvre d’un demi-million en 2030 si la situation perdure. Et nous, «seniors», attendons d’être mobilisés.

Alors, un «senior» en recherche d’emploi c’est quoi? 

Un employé qui sera fidèle et reconnaissant de lui avoir donné l’opportunité de poursuivre sa carrière: 27% des plus de 50 ans souhaitent continuer à travailler après la retraite. Un employé motivé qui ne veut pas revivre ces temps de chômage (selon Deloitte toujours, les plus de 55 ans sont les plus motivés parmi toutes les tranches d’âge), prêt à considérer chaque proposition de rémunération: il a désormais moins de charges et moins de besoins; un employé qui saura s’adapter à un nouvel environnement - il l’a déjà fait à plusieurs reprises - et qui connait les «nouveaux outils»: il a vécu la naissance d’Office, d’internet, du smartphone et du blockchain. 

Décideurs, chefs d’entreprise, recruteurs, nous avons des milliers de jours d’expérience à votre service, des centaines de projets réalisés, des réussites et des échecs aussi, dont nous avons appris. Certaines fonctions requièrent l’expérience que nous seuls sommes en mesure de vous donner. Chacune d’entre elles apportera une pierre à l’édifice de votre entreprise.

En français «senior» signifie vieux, pour les anglais c’est celui qui a plus d’expérience, qui est supérieur. 

Mon âge n’est pas un handicap. Mon âge est un atout.

* Financial Markets Specialist






 
 

AGEFI



...