Une start-up vaudoise veut uberiser les réservations des blocs opératoires

Mercredi, 18 juillet 2018 // Matteo Ianni

La start-up resot.care va lancer une plateforme de mise en relation entre les différents intervenants professionnels du domaine médical. L’objectif est de simplifier les réservations d’interventions chirurgicales ambulatoires, stationnaires et privées. Une innovation de taille dans le milieu hospitalier.

La question des délais d’attente pour les interventions chirurgicales non urgentes soulève des controverses et s’avère parfois déroutante.  Aujourd'hui, des personnes souffrantes sont obligées d'attendre plusieurs mois pour une opération. Comment en est-on arrivé à un tel engorgement? Les...

SGS est en ligne avec son plan stratégique 2020

Mercredi, 18 juillet 2018 // Elsa Floret

Pour ses acquisitions le leader mondial de l’inspection - dont les résultats semestriels sont en hausse - met le focus sur l’Asie du Nord-Est et l’Amérique du Nord.

Lors de la présentation de ses résultats semi-annuels devant les médias mercredi depuis son quartier général genevois, la SGS renouvelle ses perspectives 2018, ainsi que ses objectifs stratégiques de croissance 2020. Les résultats sont en hausse. En ce qui concerne l’accélération du programme d’acquisitions du leader...

Temenos poursuit sa croissance tous azimuts au 2e trimestre

Mercredi, 18 juillet 2018

Le chiffre d'affaires de Temenos s'est élevé à 204 millions de dollars, en hausse de 17% sur un an.

Temenos a annoncé mercredi des résultats extrêmement solides au 2e trimestre. Aussi bien le chiffre d'affaires que le résultat opérationnel (Ebit) et les recettes tirées des licences sont en nette hausse et bien supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du développeur genevois de logiciels bancaires s'est...

Quatorze oppositions contre le projet du second tube

lundi, 09.07.2018

Quatorze oppositions ont été déposées contre le projet définitif du second tunnel routier du Gothard. Le délai pour prendre position est encore en cours.

Les Suisses ont accepté en février 2016 la construction d'un second tube au Gothard. (keystone)

"Comme ces procédures sont en cours, nous ne pouvons vous donner aucune information sur leur contenu ou leurs auteurs", a précisé lundi à Keystone-ATS une porte-parole du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), revenant sur une information parue lundi dans La Liberté.

L'association Initiative des alpes fait partie des opposants. En juin dernier, elle a fait savoir que le projet définitif restait trop vague sur la question de capacité de trafic, qui ne doit pas augmenter.

Le DETEC doit se positionner par rapport à ces recours. Il est possible de recourir contre celles-ci au Tribunal administratif fédéral et, si la décision de ce dernier est elle aussi contestée, au Tribunal fédéral.

En 2030

Les Suisses ont accepté en février 2016 la construction d'un second tube au Gothard. Il doit permettre de rénover l'actuel tunnel. La construction du deuxième tunnel routier coûtera près de 2 milliards de francs. Avec l'assainissement de la galerie existante, la facture s'élève à 2,8 milliards. Le lancement des travaux principaux dépendra de la durée d'approbation des plans et des éventuels recours.

Dans le meilleur des cas, le premier coup de pioche est prévu pour 2020 et la fin du gros oeuvre pour 2025. L'ouverture de la deuxième galerie ne se fera pas avant 2027. Une fois achevée, la réfection du premier tunnel sera réalisée, soit entre 2028 et 2030. La mise en service des deux tubes est prévue dès 2030. (ats)






 
 

AGEFI


 

 



...