Puma brille au second semestre grâce au footballeur Griezmann

jeudi, 26.07.2018

Puma a fait état jeudi d'une hausse des ventes et du bénéfice net au deuxième trimestre, tandis que les stars du mondial de football Antoine Griezmann et le belge Romelu Lukaku ont renforcé sa notoriété.

Antoine Griezmann a porté des chaussures de la marque Puma durant la coupe du monde en Russie.

Les stars sponsorisées du mondial de football Antoine Griezmann et le belge Romelu Lukaku ont renforcé la notoriété et le bénéfice de l'équipementier sportif Puma. 

Entre avril et juin, le bénéfice net de l'entreprise d'Herzogenaurach a grimpé de 42% sur un an à 31,1 millions d'euros, tandis que les ventes ont progressé de 15%, à 1,05 milliard d'euros.
"Toutes les régions et toutes les divisions de produits ont affiché une croissance à deux chiffres", a déclaré le directeur général Bjorn Gulden dans un communiqué.

La marge brute a atteint 48,6% des ventes, soit deux points de mieux qu'il y a un an, et le bénéfice opérationnel (Ebit) a progressé de près d'un tiers à 57,6 millions d'euros.

En particulier, "la Coupe du Monde en Russie a été un bon tournoi pour nous, avec des joueurs comme Antoine Griezmann et Romelu Lukaku qui ont occupé les seconde et troisième places au classement des buteurs" en portant des chaussures de la marque au couguar, a-t-il ajouté.

M. Gulden a également souligné les échos favorables reçus du retour de l'équipementier dans le basket après deux décennies, plaquant son logo sur des stars de la ligue américaine NBA avec à ses côtés le rappeur Jay-Z en tant que "consultant créatif".

Puma a confirmé sa prévision de bénéfices d'exploitation annuel entre 310 et 330 millions d'euros, soit une hausse de 30% sur un an, en dépit de facteurs pouvant intervenir comme les tendances changeantes de la mode, les mouvements sur les devises et un environnement commercial difficile.

En Bourse, l'action Puma, qui a intégré au printemps l'indice Mdax des valeurs moyennes, après le désengagement de son ex-actionnaire principal Kering, cédait 2% à 465 euros, après avoir glissé de 7% dans les premiers échanges.(awp)






 
 

AGEFI




...