ABB: embellie de la demande et la rentabilité au deuxième trimestre

Jeudi, 19 juillet 2018

Le conglomérat d'ingénierie ABB a enregistré au deuxième partiel un chiffre d'affaires en hausse de 5% à 8,89 milliards de dollars, porté notamment par des effets de changes positifs.

Les entrées de commandes d'ABB ont bondi de 14% à 9,48 milliards portant le chiffre d'affaires du conglomérat d'ingénierie à 8,89 milliards de dollars.  Le groupe zurichois a notamment amélioré sa rentabilité avec un excédent d'exploitation (Ebita) de 1,17 milliard de dollars, en hausse de 12%. Le bénéfice net...

Leonteq: le bénéfice net semestriel s'envole

Jeudi, 19 juillet 2018

Le spécialiste de produits structurés Leonteq a enregistré une nette hausse des résultats semestriels. Le groupe zurichois compter plus que doubler son produit d'exploitation à moyen terme.

Au vu de la nette hausse de ses résultats semestriels, le groupe zurichois Leonteq compte plus que doubler son produit d'exploitation à moyen terme.

Le produit d'exploitation a augmenté de plus d'un tiers (+36%) à 136,1 millions de francs, tandis que les charges ont pris 3% à 95,7 millions. Le bénéfice net a été...

Un très bon semestre pour les exportations horlogères

Jeudi, 19 juillet 2018

Les exportations horlogères suisses ont augmenté en juin de 11,8% sur un an à 1,9 milliard, une valeur supérieure à la moyenne des mois précédents, annonce jeudi la Fédération horlogère suisse.

En un an, les exportations horlogères ont fait un bond de 11,6%, atteignant la valeur supérieur à la moyenne des mois précédents de 1,9 milliard. 

Sur les six premiers mois, les ventes du secteur horloger à l'étranger ont pris 10,5% à 10,5 milliards. Cette valeur n'avait pas été atteinte depuis 2015....

Nestlé: 200 salariés de Galderma manifestent devant les locaux à Vevey

vendredi, 09.02.2018

Près de 200 salariés français de Galderma ont manifesté vendredi devant le siège de Nestlé à Vevey (VD). Ils protestaient contre la décision de la multinationale de fermer le centre de recherche en dermatologie de Sophia Antipolis (F) qui emploie 550 personnes.

Les participants qui ont par moments bruyamment manifesté ont distribué des tracts aux automobilistes et chanté leur version de la Reine des neiges sur le refrain "Licenciés, sacrifiés". (Keystone)

Vêtus de gilets jaunes, les manifestants ont brandi banderoles, pancartes, drapeaux français, poupées à l'effigie du directeur général de Nestlé. "Nestlé sacrifie ses chercheurs sur l'autel du profit", "Nestlé, du respect", "550 salariés à prix cassés", "Nestlé nous entube", pouvait-on lire sur les bannières.

Licenciés, sacrifiés

Les participants qui ont par moments bruyamment manifesté ont distribué des tracts aux automobilistes et chanté leur version de la Reine des neiges sur le refrain "Licenciés, sacrifiés". Tout de noir vêtus, ils ont fait un haka, imitant les rugbymen du Pacifique.

"Cinquante pour cent des employés ont fait neuf heures de bus pour faire entendre à Nestlé comment son unité Skin Health gère ses employés en France", a déclaré à l'ats Nathalie Strauss, déléguée syndicale et secrétaire du comité d'entreprise. Une autre manifestation se déroule en parallèle sur le site de Sophia Antipolis, a-t-elle relevé.

Garantir l'emploi

"On ne peut fermer impunément un centre de recherche. Nestlé doit mettre les moyens pour garantir à tous un emploi", a ajouté Nathalie Strauss qui devait faire passer ce message lors d'une rencontre avec la direction du géant vaudois de l'alimentation.

"Grâce à nos compétences, la multinationale a bénéficié d'un crédit d'impôt sur la recherche de 100 millions en quatre mois. C'est 100 millions défiscalisés en France", a-t-elle encore relevé.

"Les autorités françaises sont derrière nous. On se bat pour tous les salariés de Nestlé France. On est les premiers, mais d'autres vont suivre", a-t-elle noté.

Pour fin septembre 2018

Créée en 1981, près de Nice, la société Galderma Recherche et développement/Nestlé Skin Health se présente comme le plus grand laboratoire au monde dédié exclusivement à la dermatologie. La fermeture du site a été annoncée à mi-septembre 2017 pour fin septembre 2018.

Au moins 400 emplois sur 550 devraient être supprimés, une centaine délocalisée dans un nouveau centre de recherche et développement que Nestlé compte implanter dans le canton de Vaud. Depuis les salariés multiplient les actions pour faire entendre leur voix.

Pour mémoire, Galderma est passée sous contrôle total de Nestlé en 2014, après le rachat par le groupe alimentaire vaudois de la part du groupe français L'Oréal, numéro un mondial des cosmétiques, dans leur coentreprise. (awp)






 
 

AGEFI


 

 



...