Prendre du plaisir quotidiennement

mercredi, 13.02.2019

Céline Renaud*

J’entends souvent des parents ou de nos jours des grands-parents demander aux enfants relativement à leurs petits-enfants au sortir de l’école: «Alors as-tu bien travaillé?» C’est ce qu’on demande aussi aux jeunes une fois qu’ils entrent dans le monde du travail. À mon sens une meilleure question serait plutôt de dire: «Alors t’es-tu bien amusé?»

Au fond, le but n’est-il pas de s’amuser? De passer des journées merveilleuses et extraordinaires? D’ailleurs cela devrait être notre but également, n’est-ce pas? Nous devrions tous nous poser la question de savoir si nous avons eu du plaisir ce jour. Le temps passe et ne revient pas alors il est important de pouvoir savourer chaque journée comme un cadeau. Si l’on interroge les parents des sportifs célèbres, la question qu’ils posaient alors à leurs enfants sportifs de retour d’une compétition n’était pas d’abord de savoir s’ils avaient gagné ou non mais en premier s’ils avaient pris du plaisir. Cette différence est extrêmement importante et c’est ce que souligne aussi le roi du tennis Roger Federer qui dit qu’il prend beaucoup de plaisir et c’est pour cela qu’il continue. Et c’est notamment pour cela qu’il gagne également.

Dans l’entrepreneuriat, c’est la même chose. Il faut aimer ce que l’on fait, aimer plus fort car il va falloir le faire plus longuement que les autres et être plus endurants. À ce propos, Steve Jobs a dit dans une interview à Kapwin: «Certains disent qu’il faut de la passion pour ce que l’on fait. Et c’est tout à fait vrai. C’est parce que c’est si dur que n’importe quelle personne rationnelle laissera tomber. C’est très dur et il faudra endurer cela un long moment. Alors, si vous n’aimez pas, si cela ne vous plaît pas, vous allez abandonner... Et c’est ce qui arrive à la plupart des gens en fait... 

Si l’on observe ceux qui réussissent et ceux qui échouent, la plupart du temps, ceux qui réussissent sont ceux qui aiment suffisamment ce qu’ils font pour persévérer. Et quand cela devient très dur, ceux qui n’aiment pas abandonnent ce qu’ils font. Cela demande beaucoup de travail et beaucoup d’inquiétudes et ce, constamment. Si vous n’aimez pas, vous échouerez... C’est pour cela qu’il faut aimer cela et être passionné!»

Et ce n’est pas seulement le cas pour les entrepreneurs. C’est important pour tout le monde d’avoir plaisir dans son travail. Dans une vie, nous passons beaucoup de temps au travail et, même si ce n’est pas facile tous les jours, de se dire le matin au réveil que ça fait envie d’aller au travail, c’est précieux.

Un grand OUI

Maintenant, à mon plus grand bonheur, quand c’est moi qui rentre d’une journée de travail, ma fille me pose la question à son tour: «Alors maman, as-tu eu du plaisir aujourd’hui, t’es-tu bien amusée?!» Cela me ravit le cœur à deux titres. D’une part, j’ai pour l’instant réussi à lui inculquer que le plaisir était très important dans tout ce qu’elle entreprenait. Et d’autre part, par le simple fait qu’elle me pose cette question, je regarde sur ma journée en arrière et je peux répondre oui, un grand OUI. Je vous souhaite à tous, entrepreneurs ou non, de pouvoir répondre sincèrement par l’affirmative à cette question.

*CEO et fondatrice JMC Lutherie SA






 
 

AGEFI



...