Les cantons veulent attribuer la facture des analyses Covid-19 à l'assurance de base

jeudi, 14.05.2020

Pour que personne ne renonce à se faire tester pour raisons financières, les cantons demandent à ce que toutes les analyses liées au coronavirus soient assumées par l'assurance de base.

Un centre de dépistage du coronavirus à proximité des Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois, à Yverdon-les-bains. (Keystone)

Les cantons veulent que l'ensemble des analyses du coronavirus soient financées par l'assurance de base et qu'elles soient exonérées de la franchise. Faute de quoi certaines personnes potentiellement infectées pourraient renoncer à se faire tester pour des raisons pécuniaires.

Ces analyses ne sont prises en charge par l'assurance obligatoire que pour une partie des patients. Pour les autres, les coûts sont assumés par les cantons, a indiqué jeudi la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) à l'issue de son assemblée plénière à Berne.

Cela fait qu'une partie des patients doivent payer eux-mêmes la franchise et la quote-part, ajoute la CDS, qui a exprimé son "incompréhension" face au règlement édicté par le Conseil fédéral.

L'assemblée a en outre élu le directeur de la santé de Bâle-Ville, Lukas Engelberger, à la présidence de la CDS et la Vaudoise Rebecca Ruiz à la vice-présidence. M. Engelberger a insisté sur la nécessité de "sauvegarder la compétence constitutionnelle des cantons dans les soins et (de) continuer à renforcer la collaboration intercantonale".

Dans ce contexte, les directeurs cantonaux de la santé ont répété que la Confédération est, selon eux, coresponsable de la couverture des pertes de revenus accusées dans les hôpitaux. Une grande partie de ces pertes ont en effet été provoquées par l'interdiction des interventions électives, prononcée à titre provisoire par le Conseil fédéral. (ATS)






 
 

AGEFI



...